Au salon CES 2016 (Consumer Electronics Show), le constructeur allemand a présenté le nouveau concept BMW i8 Mirrorless. Dérivé du coupé sportif hybride rechargeable i8, les ingénieurs ont remplacé les 3 rétroviseurs par les caméras, et la vision arrière/latérale est reconstituée sur un seul écran/rétroviseur intérieur.

BMW i8 Mirrorless Concept CES 2016 Las Vegas

Les deux rétroviseurs extérieurs de BMW i8 Mirrorless ont été remplacés par deux caméras HD, ce qui permet d’avoir beaucoup moins de surface de frottement et présenter une forme plus aérodynamique.
Une troisième caméra haute définition, placée au dessus du hayon, complète le dispositif.
Alors que le miroir d’un rétroviseur intérieur traditionnel est remplacé par un écran haute définition.

BMW i8 Mirrorless Rétroviseur Caméra

Si l’idée de remplacer les rétroviseurs extérieurs par des caméras n’est pas nouvelle (comme Peugeot 208 HYbrid FE concept), l’idée de projeter l’image d’une caméra arrière sur le rétroviseur intérieur n’est pas nouvelle non plus (comme Cadillac CT6 Rear Vision), la révolution de BMW i8 Mirrorless, c’est de pouvoir reconstituer numériquement les images des trois caméras, dans un seul écran (celui du rétroviseur intérieur).

Technologiquement, c’est très proche de ce qu’on fait déjà avec les système Birdview vision 360°, dont le traitement d’image permet de reconstituer l’environnement à partir des différents caméras embarqués.

BMW i8 Mirrorless permet de réduire le nombre d’écrans que le conducteur doit regarder, et supprimer en grande partie les angles morts.
D’autre part, l’ordinateur embarqué peut alerter l’usager quand la caméra détecte un danger… et BMW prévoit certainement d’autres fonctions avancées.

BMW i8 Mirrorless Rétroviseur CES 2016

Si le conducteur doit mettre un certain temps pour s’adapter à cette nouvelle vision arrière digitale, et les autorités de sécurité routière (comme NHTSA) donnent enfin leur accord, on pourra vivre une réelle révolution de l’expérience de conduite.

Et le fait d’enlever ces contraintes de visibilité arrière pourra donner un nouveau souffle aux stylistes et aérodynamiciens automobiles.

Cependant, ces systèmes de vision électronique doivent relever encore deux défis:

  • Assurer une fiabilité à 100%: si jamais le système tombe en panne, la perte de cette visibilité pourra conduire rapidement à un accident mortel, et cette technologie sera condamnée.
  • Quand la communication entre véhicule deviendra une réalité, ce type de système perdra aussi une partie de son utilité.

Petit aparté, la présence des constructeurs au salon électronique de Las Vegas (CES) devient de plus en plus important, signe de la convergence des deux secteurs: automobile et IT…

C’est aussi devenu un terrain de compétition, dont le tweet de BMW en 2014 nous fait encore sourire (en réponse de la présentation « révolutionnaire » du concept des phares Laser chez Audi au CES 2014):

Sur ce terrain, BMW a démontré une fois de plus, sa capacité d’innovation technique malgré une taille relativement modeste… car le groupe Volkswagen était classé 1er investisseur mondial (tous secteurs confondus) en R&D, avec au total 13,5 milliards d’euros en 2014, contre les 13,4 du n°2, Samsung!
(mais on sait désormais que VAG a plutôt concentré son budget sur la programmation…)

Source: BMW at the Consumer Electronics Show (CES) 2016 in Las Vegas

 

[Total: 3 Moyenne: 3.7]