Les sportifs BMW M hybride déjà en test : utilisation de super-condensateur?

Les ingénieurs de la division sport «BMW M» seraient déjà en train de tester des prototypes sportifs équipés de motorisation hybride. Cette information de l’existence des voitures BMW M hybride est confirmée par le vice président de la société bavaroise Dick Hacker dans un entretien avec le magazine britannique Auto Car.

BMW M hybride en développement

BMW M5 2017

Même si Dick Hacker a refusé de dévoiler quel modèle de BMW M serait équipé de motorisation hybride essence-électrique, il confirme que l’hybridation est inévitable, et que les modèles BMW M hybride sont bien cours de développement :

Pour le moment, je vais dire que nous sommes en train de travailler sur une solution technique très précise, mais il n’y a pas encore de décision finale pour savoir comment déployer le concept.

La division sportive du constructeur bavarois se préoccupe des effets négatifs du poids supplémentaire de la motorisation hybride sur le comportement dynamique du véhicule.

Ajouter de la masse à une voiture sportive n’est jamais idéale. Mais si nous pouvons utiliser l’électrification pour apporter plus de puissance, alors on commence à avoir la réponse.
Cela veut dire une voiture plus rapide, ou cela permet au véhicule de rouler en tout électrique en ville. Et peut être il nous faut des différents solutions en fonction de la région.

D’autre part, il affirme également que les prochaines motorisations électriques qui vont arriver chez BMW d’ici 2021 offriront davantage de solutions aux ingénieurs BMW.

BMW est un des pionniers allemands sur la motorisation hybride, en commercialisant la X6 ActiveHybrid dès 2010

 

Analyse : quelle solution pour la prochaine BMW M hybride?

Si on analyse les propos de Dick Hacker (notons quand même que ce type a le prénom et le nom de famille totalement BadAss), on peut déduire plusieurs choses sur les prochains modèle de BMW M hybride :

  1. Il y a possibilité pour que BMW propose 2 technologies hybrides différentes sur la série M, en fonction du marché local : une plutôt orientée performance et l’autre la conduite EV en ville
  2. Le poids sera déterminant car il faut absolument préserver le comportement dynamique légendaire du châssis de BMW M ; la disposition de batterie peut également influencer le centrage de masse, primordial sur un sportif destiné à la piste
  3. La question à se poser : est ce que cette BMW M hybride sera une hybride simple ou une hybride rechargeable? Ou tout simplement une hybride 48V?

On aurait pu penser que la mention de «conduite en ville en EV» renverrait plutôt à une solution d’hybride rechargeable, or on sait bien qu’avec cette solution, comme BMW 330e que nous avons testé (lire notre essai ici), il est possible de rester en tout électrique jusqu’à 120 km/h. De plus, la solution hybride rechargeable, avec une batterie conséquente, engendre un surpoids considérable (+200 kg pour BMW 330e). Donc tout laisse à penser que c’est une hybride simple, équipée d’une batterie de faible capacité.

La batterie de BMW X6 ActiveHybrid ne lui permet de parcourir que quelques km en 100% électrique

Or le fait de poser la question si on peut soit augmenter la performance, soit permettre de rouler en EV en ville, laisse planer les doutes.
En tombant sur une présentation de Maxwell technologies, j’ai donc vu une autre possibilité : le super condensateur.

Disposé sur le flanc du véhicule, les super condensateurs ont moins d’impact sur le centrage de masse du véhicule

La technologie super-condensateur permet de délivrer/recharger une puissances électrique bien supérieure à la technologie de batterie, quand c’est sur une durée courte (en dessous de 20 secondes). C’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle était utilisée dans les prototypes LMP1 aux 24 heures du Mans, comme Toyota TS040.
En revanche, sa densité énergétique est inférieure, ce qui réduit son autonomie électrique. Mais cela ne pose pas de problème pour un véhicule sportif sur piste, puisque ses accélérations et ses freinages sont intenses, mais de courte durée.

La légende de BMW M va entrer dans l’ère de l’hybridation, pour plus de sensation?

Par conséquent, au vue des propos tenus par le vice président de BMW, le constructeur allemand semble partir sur une solution hybride modulable, en étant soit alimenté par un système de batterie (qui permet de rouler en EV en ville), soit par un système de super condensateur (pour une performance supérieure).

Compte tenu de la taille et le coût supplémentaire, il est probable que cette motorisation hybride n’équipera pas les véhicules compacts comme M2 ou M3. On peut supposer que le système sera plutôt implémenté sur le coupé M4, la berline M5 ou le grand coupé M6.

Et vous, quels sont les modèles BMW M hybride que vous aimeriez conduire?

Source : AutoCar UK

[Total: 1 Moyenne: 5]

Author: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride...
J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Share This Post On

8 Comments

  1. Voilà ce que j'espérais du Hy Power . J'en ai rêvé BMW l'a fait… ou presque.
    En conduite dynamique le super condensateur, qui ne pèse pratiquement rien comparativement, est une excellent solution pour écrêter les pics de consommation et assurer couple maxi immédiat et accélérations quasi-instantanées.
    J'aimerais tant que la concurrence suive cet exemple!… notamment Toyota.
    Une Yaris ainsi boostée serait un régal dans les Alpes ou en Cévennes!

  2. @mark13 , en regardant bien les graphiques qui sont présents sur le fil des batteries solides Toyota, on peut voir que ces dernières surclassent les super-condensateurs sur tous les points.

  3. Je suis allé piocher des infos sur les supercondensateurs, et suis tombé sur un article qui parle de batterie mxene, en etude, prometteur !!!

  4. ThierryH

    @mark13 , en regardant bien les graphiques qui sont présents sur le fil des batteries solides Toyota, on peut voir que ces dernières surclassent les super-condensateurs sur tous les points.

    Oui mais les batteries solides ne sont pas prêt de sortir avant 2025… Donc le projet BMW basé sur le super condensateur a du sens actuellement.

  5. Super article.
    Mais les super-condensateurs ne sont utiles que sur circuit ou tout autre parcours exigeant. Or, dans la vie de tous les jours, en conduite normale, sont-ils efficaces ?

  6. Aujourd'hui montée puis redescente du col de Murs avec de nombreux virages serrés s'enchaînant .
    En conduite sportive il ne fait aucun doute qu'un super condensateur couplé avec un moteur électrique puissant et un loi toute aussi puissante de récupération d'énergie en freinage et décélération sur une M3 ou mieux encore une M2 à venir se serait pleinement exprimé sur ce parcours de course de côte ou de spéciale.
    Ce que j'imagine c'est cette sucession fréquente de phases d'accélération et freinage qui font le programme d'une conduite sportive. Plus que des ronds sur circuit. ..

    Envoyé de mon GT-I9195 en utilisant Tapatalk

  7. Lel

    Or, dans la vie de tous les jours, en conduite normale, sont-ils efficaces ?

    C'est pour ça que BMW compte proposer aussi une version plus adaptée à la vie "quotidienne", une version batterie je suppose.
    J'imagine qu'ils vont chercher à mettre la version batterie dans les régions où la réglementation des émissions est plus sévère, et la version super condensateur dans les régions moins exigeante.

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

This site uses XenWord.
Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Abonnez-vous à notre lettre hebdo et tentez de gagner un sticker réfléchissant Hybrid Life d'une valeur de 10€ !

Remise en jeu du dernier tirage.

Prochain tirage en mars 2018.

Merci de votre inscription.

Share This