BMW freine le développement des voitures électriques : trop cher pour rien

Le constructeur bavarois BMW, un des pionniers en voiture électrique avec sa gamme i3, confie aux journalistes qu’il ne voit pas comment il peut réaliser des profits avec les voitures électriques dans un avenir proche.
Conséquence de ce bilan amer, la division électrique i voit ses compétences transférées aux autres sous marques, et BMW ne développera plus de plateforme spécifique aux voitures électriques.

Si Daimler (Mercedes-Benz) et Volkswagen ont créé des remous médiatiques toutes les semaines à propos de leur développement en voiture électrique, avec l’intention de commercialiser plus de 40 modèles de voitures électriques d’ici 2025. Pourtant celui qui a déjà mis les pieds dans le plat tire la sonnette d’alarme : BMW ne voit pas comment elle peut tirer profit rapidement des voitures électriques. La capacité et le coût des batteries continue à peser sur cette technologie, dans un avenir proche.

Stefan Juraschek, vice président du développement de motorisation électrifiée a confié aux journalistes à Munich :

Nous devons tout simplement traverser la vallée des larmes pour comprendre comment gagner plus d’argent avec la production des voitures électriques.

Stefan Juraschek

Stefan Juraschek, vice président du développement de motorisation électrifiée chez BMW – crédit image : electrive.net

 

Malgré les efforts dépensés par le groupe dans le développement des voitures électriques, à travers la création de la division i (sorte de start-up chez BMW) en 2011 qui a mis au point la voiture électrique compacte i3 et le sportif hybride rechargeable i8, les chiffres de vente semblent décevants pour la direction de BMW.
60 000 i3 et 10 000 i8 ont été écoulés depuis novembre 2013, alors que BMW vend plus de 2,5 millions de voitures par an.

Friedrich Eichiner, le directeur des finances de BMW a d’ailleurs dit aux journalistes à Lisbonne la semaine dernière :

Cette expérience nous a appris que les gens ne sont pas prêts pour payer un prix plus élevé pour les voitures électriques.
Et je ne vois aucun élément [progrès technologique] venant des voitures électriques qui peuvent booster les ventes de voiture électrique dans les cinq à six prochaines années.

En effet, le motoriste allemand estime qu’il faudra encore 7 ans pour pouvoir doubler la capacité de stockage d’énergie d’une batterie : celle-ci pèse actuellement 230 kg sur une citadine BMW i3, dont l’autonomie avoisine 190 km en théorie.

Le PDG de Ford, Mark Fields, a d’ailleurs souligné ce point, il estime que la demande des réglementations (plus de voitures électriques) et la demande des consommateurs n’est pas en phase, ce qui casse le profit des constructeurs automobiles :

En 2008, il y a 12 modèles de voitures électrifiées en vente aux Etats-Unis. Cela représente 2,5% du marché.
En 2016, il y a plus de 60 modèles de voitures électriées et représente toujours 2,5% du marché.

Vers une nouvelle stratégie de voitures électriques chez BMW : fin de la gamme i ?

Comme la marque ne s’attend pas à une croissance rapide de demande des voitures électriques, elle préfère électrifier les modèles existants, plutôt que développer la gamme i, malgré les rumeurs d’une berline i5 et un SUV i6 circulaient sur la toile depuis un bon moment.
La division i est désormais réorganisée : ses compétences en motorisation électriques sont transférées vers d’autres entités et elle se consacrera sur la conduite autonome.

bmw-i5

BMW i5 sera finalement enterrée dans les archives…

Voici les annonces de BMW sur les voitures électriques et hybrides rechargeables à venir :

  • 2018 : une version décapotable pour BMW i8
  • 2019 : Mini 100% électrique
  • 2020: BMW X3 100% électrique

BMW officialise d’ailleurs la fin de plateforme dédiée aux voitures électriques : en effet, i3 et i8 utilisaient un châssis-carrosserie en aluminium et en fibre de carbone. C’est désormais la fin de l’aventure solitaire pour ces chevaliers. BMW revient sur une plateforme commune à toutes les motorisations (thermique, hybride rechargeable et électrique).

La marque compte écouler 100 000 voitures hybrides rechargeables et électriques par an.

La division i de BMW trouvera son salut à travers le projet iNext qui sera commercialisé d’ici 2021 : ce sera la vitrine technologique et le flagship absolu de BMW, autrement dit, il s’en vendra très peu et fera ce qu’on lui demande de faire : la vitrine du groupe.

bmw-inext

Source : Automotive News Europe 

 

[Total: 3 Moyenne: 4]

Auteur: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride... J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Partager cette publication sur

Soumettre un commentaire

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Abonnez-vous à notre lettre hebdo et tentez de gagner un sticker réfléchissant Hybrid Life d'une valeur de 10€ !

Remise en jeu du dernier tirage.

Prochain tirage en décembre 2016.

Merci de votre inscription.