Après le succès phénoménal de la Tesla Model 3 en pré-commande, Chevrolet réagit sur les réseaux sociaux, avec humour ou agacement au choix, pour défendre la Chevrolet Bolt EV dont la préproduction vient de démarrer.

2015 Chevrolet Bolt EV Concept all electric vehicle.

2015 Chevrolet Bolt EV Concept all electric vehicle

Le raz-de-marée Tesla Model 3 a de quoi inquiéter beaucoup de constructeurs généralistes sur la planète automobile. Qui aurait pu parier que plus de 325.000 personnes auraient pu mettre 1000$ ou 1000€ pour commander une voiture électrique dont ni les spécifications ni le prix ne sont réellement connus ? Peu de monde à vrai dire ! D’autant plus que Tesla, son constructeur, n’a pour le moment pas la capacité à produire une telle quantité dans des délais raisonnables !

Les arguments de la Chevrolet Bolt EV

La Chevrolet Bolt EV est peut être moins exubérante mais elle a pourtant des arguments à faire valoir face à la Tesla Model 3. En effet Chevrolet vient d’annoncer que son autonomie prévisionnelle de 200 miles (321 km avec une batterie de 60 kWh) serait probablement dépassée à sa sortie. Sa modularité sera supérieure à la Tesla Model 3 avec un coffre réellement accessible et un plancher plat. Son intérieur, avec 5 places, sera aussi très moderne avec son écran de 10,2″ et le Wifi (à partir de la 4G un peu comme les Pocket Wifi japonais) mais comparé à l’écran géant de la TM3, la Bolt perd le match de l’esbroufe ! Il lui reste une innovation intéressante déjà évoquée par Félix Wong sur Hybrid Life : le rétroviseur hybride produit pour GM par Gentex.

Si l’on compte que son prix d’attaque est prévue autour de 30.000$ (avec la prime de 7.500$ aux USA) et qu’elle sera disponible cette année 2016, on comprend que Chevrolet défende les qualités de son bébé sur twitter en citant l’article d’ExtremeTech :

Les capacités de production désormais le nerf de la guerre de communication

ExtremTech ajoute qu’en dépit de la compétition qui s’annonce entre ces deux modèles (il faudra probablement compter aussi avec la Nissan Leaf 60 kWh), aucun modèle purement électrique n’a dépassé les 30.000 unités par an aux Etats-Unis. Tesla s’est pris les pieds dans le tapis avec le Model X et a peiné à sortir les 2600 premières commandes avec pourtant une production annoncée depuis plusieurs années.

Le dernier tweet du porte-parole de GM (dont Chevrolet est une filiale) Fred Ligouri, enfonce le clou en indiquant que la pré-commande n’est pas nécessaire puisque la Bolt sera produite à 50.000 exemplaires par an.

Bref, les deux marques se rendent coup pour coup via les réseaux sociaux. Très certainement le signe que ce marché va beaucoup compter pour les constructeurs dans les prochaines années et que c’est maintenant que les points se marquent.

La Chevrolet Bolt EV sur les routes d’Europe ?

Ce qui devrait faire plaisir à certain(e)s d’entre vous, c’est qu’en attendant d’avoir une Tesla Model 3 en Europe (en 2019 peut être ?), il sera possible d’acquérir ou louer cette Bolt EV sous sa forme germanisée que sera l’Opel Ampera.e. Karl-Thomas Neumann nous en parle dans cette vidéo disons … un peu « corporate »:

Il y a donc des chances que la Bolt EV s’impose avant même que Tesla ne sorte sa première Model 3 des chaînes de production. Ce sont les hybrides pures et peut être la Prius Prime 2016 rechargeable qui devraient souffrir de cette concurrence acharnée et de cette offre de voitures électriques grande capacité de plus en plus large.

 

[Total: 4 Moyenne: 4.3]