Décryptage de toute la brochure fuitée de la nouvelle Toyota Prius 4: 2 fois plus silencieux

Grâce à la fuite d’une brochure de formation du personnel japonais sur Minkara, ce document très intéressant,  nous a permis de comprendre, les points forts et les améliorations notables, comparées à l’ancienne Prius 3 (2009-2015).

Les Points Clés de la nouvelle Prius 4

Toyota_Prius_4_Points_Clé

  1. C’est officiel, la consommation de la nouvelle Prius 4 est de 2,5L/100Km (norme JC08) contre 3,1L/100Km.
    Mais sur les versions plus luxueuses, on aurait une consommation de 2,7L/100Km pour la version 2 roues motrices, et 2,8L/100Km pour la version 4 roues motrices.
  2. La nouvelle Prius 4 prend beaucoup moins de roulis (avec l’image d’illustration).
    Et chose inédite: Toyota annonce un niveau de bruit intérieur beaucoup plus faible que la version actuelle: si on regarde l’histogramme jaune (Prius 4), il est 2 fois moins important que la Prius actuelle (barre grise à sa gauche).
  3. Les équipements Hi Tech: Toyota Safety Sense P (radar millimétrique + caméra), IPA (stationnement automatisé), détecteur d’angle mort…etc.

Châssis:

Toyota_Prius_4_2016_Châssis_Comparaison_Rigidité

Prius 4 (point rouge) a une rigidité 60% supérieure à la Prius 3 actuelle (point rose)

La nouvelle Prius 4 aurait un châssis bien plus rigide que la Volkswagen Golf 7, souvent considérée comme la référence dans le domaine.
Cet amélioration drastique est expliquée par l’emploi de la soudure laser (LSW, Laser Screw Weld), qui permet de relier 2 pièces par une ligne continue, alors qu’avec la soudure à l’arc électrique traditionnelle, on obtient des points discontinus.
Cette technologie a été initiée sur Lexus LS, la berline la plus coûteuse chez Toyota (équivalent de Mercedes classe S), puis démocratisée sur les IS.

Toyota aurait mis beaucoup d’efforts à démocratiser cette technologie: car la soudure laser peut parfois perforer le métal…
Au mois de juin, Toyota a révélé à Nikkei que sa production aurait réussi à contourner ces problèmes (mais elle ne veut pas dévoiler ses secrets), et chaque point de soudure laser dure 0,3 à 1 secondes, contre 2 à 2,5 secondes pour l’arc électrique.

Un défaut de soudure laser de Volkswagen Tiguan, constaté par Chexun (un média auto expert en démontage)

Un défaut de soudure laser de Volkswagen Tiguan, constaté par Chexun (un média auto expert en démontage)

Consommation qui dépasse tous les concurrents

Les améliorations importantes de la motorisation de Prius 4

Les améliorations importantes de la motorisation de Prius 4

Toyota est très fier d’annoncer une consommation 40 Km/L (norme JC08) qui est la meilleure au monde.
(ce qui fait environ 2,5L/100Km, impressionnant pour un véhicule hybride non rechargeable)

Les 3 points d’amélioration majeure sont:

  1. Le nouveau moteur essence 2ZR-FXE amélioré, avec un rendement phénoménal de 40%.
    Je n’ai pas réussi à décrypter les 3 technologies présentées, mais la deuxième parle de « Vanne EGR grand volume ».
    Pour en savoir plus, voir: Le nouveau moteur essence de Toyota a un rendement supérieur à 40%: un record mondial
  2. Les composants plus compacts et plus légers, avec moins de perte, et la brochure a cité:
    les moteurs électriques, la taille de transmission beaucoup plus compacte, l’onduleur (PCU) et la batterie HT.
  3. Meilleure performance au niveau de la gestion de la température du moteur thermique et meilleur aérodynamisme:
    Il est clair et net que Toyota a adopté une entrée d’air au débit variable.

L’autre nouveauté, c’est aussi l’option « E-Four », c’est à dire la possibilité d’avoir 4 roues motrices sur cette nouvelle Prius 4:

Toyota_Prius_4_E-Four

Sur la Prius 4, il est désormais possible d’ajouter cette option: avec un moteur électrique sur l’essieu arrière, on augmente la motricité.
Mais sa consommation serait de 35 Km/L (donc 2,8L/100Km), légèrement supérieure à la version 2 roues motrices.
Toujours dans le chapitre de la consommation, Toyota aurait innové dans d’autres aspects du véhicule:

Toyota_Prius_4_2016_aérodynamisme_légèreté

Côté aérodynamique, malgré quelques images Marketing, il y a peu de changement par rapport à Prius 3 qui, a déjà un niveau d’excellence avec des capots plastiques sous châssis et une forme très aérodynamique. Les nouveautés sont l’antenne requin, et les poignées de portières plus fines.
En revanche, premier mondial, Toyota aurait mis une peinture innovante sur la Prius 4, capable de refléter les ondes infra-rouges, ce qui réduit drastiquement la température de la carrosserie en été. Il va sans dire que cette technologie permettrait de réduire l’utilisation de climatisation.

Au niveau des jantes, si Toyota a récidivé avec des jantes en alliage léger, combinées à des enjoliveurs en plastiques (15 pouces), elle annonce fièrement ses jantes de 17 pouces bi-matériau (alliage et résine) beaucoup plus légères. Toyota a donc réussi à corriger, en partie, le problème énergivore des roues de 17 pouces sportives (et plus jolies).
Il sera intéressant de discuter avec les ingénieurs, pour apprendre comment Toyota fabrique une jante combinant un matériau métal et un matériau plastique.

La réduction de consommation passe également par une moindre utilisation d’électricité à bord du véhicule:

Eclairage LED sur Toyota Prius 4

Éclairage LED sur Toyota Prius 4

Les entreprises de tuning Aftermarket seront très déçues: car la Prius 4 ne leur laisse plus beaucoup de marge de manœuvres.
La nouvelle Prius sera équipée d’un projecteur LED bi-beam (un seul projecteur capable d’assurer le feu de croisement et le feu de route), cette technologie est déjà embarquée sur la Prius + restylée et la Prius C (Aqua) restylée.
Mais ce qui change, c’est que Toyota a décida de mettre du « Full LED »: les rappels des clignotants sur les rétroviseurs, l’éclairage de la plaque d’immatriculation ainsi que les feux de stop seront également en LED.

Un meilleur confort et une qualité perçue en hausse

Toyota_Prius_4_Siège_Confort

Les sièges de Prius 4 voient leur confort amélioré pour des trajets longue distance : sur l’image 8 (page de droite ci-dessus), on voit notamment la diminution de pression au niveau du postérieur.
Sur l’ancienne Prius 3, la mousse du siège utilisait un matériau issu de la transformation de l’huile de soja.
Sans explication supplémentaire, on peut se demander si la Prius 4 n’aurait pas sacrifié l’aspect environnemental à un un confort supérieur.

D’autre part, malgré une hauteur diminuée de 2 cm, le passager arrière a un peu plus d’espace au niveau de la tête, grâce à un toit redessiné dont la forme est optimisée pour les passagers arrières. (mais cela veut dire aussi moins d’épaisseur pour l’insonorisant du toit à cet endroit précis)

Toyota_Prius_4_2016_Fonctionnalités

Sur la page de droite, en bas à droite, Toyota annonce une amélioration significative de fatigue au niveau des hanches, grâce à un angle d’inclinaison optimisé.
Et sur sa gauche, on illustre la fonctionnalité de contrôle de la température intérieure, et le nouveau cuir synthétique, qui permettent au conducteur d’avoir les mains moins chaudes en été, et moins froides en hiver.
Sur la page de gauche, on découvre que le tableau de bord de Prius 4 embarquerait un bord rétroéclairé, qui change de couleur en fonction de l’état du véhicule (arrêt, conduite, accélération…etc).

Toyota_Prius_4_2016_Coffre

Toyota annonce également une augmentation du volume de coffre de 56L par rapport à la Prius 3 actuelle.
Comme je l’ai déjà dit, les japonais utilisent les sacs de golf comme unité de mesure standard de la capacité de coffre.
Sur l’image ci-dessus: on voit qu’en supprimant le sous coffre, les ingénieurs Toyota ont permis d’empiler 2 sacs de golf en hauteur, ce qui était impossible auparavant.

Il est important de souligner cette capacité d’intégration de Toyota, véritable point fort de ses voitures hybrides:
Les ingénieurs ont réussi un véritable défi qui consiste à avoir un coffre comparable à un monospace thermique, sous la contrainte d’un châssis plus bas et une suspension arrière double triangulation plus encombrante.

Qu’est ce qu’on pense?

Ce document est véridique, il n’y a pas de doute là dessus.
Cependant, des pages sont manquantes (la fameuse page 27 qui détaillerait l’insonorisation), ce qui laisse à penser que « tout n’est pas encore là ».

Et à première vue, j’ai effectivement l’impression que Toyota n’a pas encore tout dévoilé.
Quand on est passé de la Prius 2 à la Prius 3, on a eu droit à de réelles surprises en terme d’équipements type « geek », comme l’affichage tête haute (HUD), le toit panneau solaire, etc.
Sur la Prius 4, il y a beaucoup de choses bien, comme E-Four, l’entrée d’air au débit variable, un châssis qu’on rêverait de conduire pour voir ce que ça donne, etc.
On a presque l’impression que Toyota voulait une voiture hybride (Prius) qui soit au même niveau qu’une Golf/Mazda, voir mieux.

Je m’explique en version imagée:
La Prius 3 était une fille normale avec une silhouette normale, elle a un petit côté intelligent et écolo qui lui permet de gagner des points.
Mais généralement, quand on a à choisir avec une bombe plus jolie à côté, c’est la bombe qu’on prendrait… (je pense à Mazda 5 par exemple)

Là, Toyota veut sortir une Prius conçue comme une bombe, elle n’a pas à rougir à côté d’une Golf ou une Mazda (en terme de performance, confort…etc), même quand on enlève son côté hybride.
Le côté geek et écolo, ce sera pour la prochaine Prius rechargeable?

Author: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride...
J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Share This Post On

85 Comments

  1. Bonjour,

    Propriétaire d’une P2, j’ai depuis deux des pneux Toyo NE2. En ayant lu le plus grand bien sur la conso, je n’ai pas hésité longtemps lorsqu’il a fallu changer les pneus d’origine.

    Franchement je n’ai jamais constaté de meilleurs conso qu’avec anciens pneus, d’ailleurs mes plus beaux records ont tous été fait avec mes anciens pneus. Je ne suis donc pas convaincu de l’efficacité de ceux-ci et je pense donc que si le gros gain de conso annoncé se révèle exact entre la P3 et la P4, la part du pneu sera faible.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Toyota Auris 3ème génération dévoilée au salon de Genève 2018 - […] inaugurée sur Toyota Prius 4, dont les détails ont été longuement analysés dans nos articles (1 , 2). Les points…

Submit a Comment

This site uses XenWord.
Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Abonnez-vous à notre lettre hebdo et tentez de gagner un sticker réfléchissant Hybrid Life d'une valeur de 10€ !

Remise en jeu du dernier tirage.

Prochain tirage en mars 2018.

Merci de votre inscription.

Share This