Essai du Mitsubishi Outlander PHEV 2019 : (R)évolution silencieuse

Bilan


Bilan

On l’a vu, la voiture souffle le chaud et le froid, mais elle laisse moins indifférent que jamais. On aime ou on déteste, ou les deux à la fois.

Le travail fait sur les parties électriques s’avère réellement payant pour l’autonomie, et celui fait sur le moteur thermique le sera sans doute sur la consommation d’essence, même si nous n’avons pu le vérifier de manière rigoureuse.

Les consommations normalisées sont en tout cas en progrès, même si le passage de la norme NEDC à la norme WLTP, plus sévère, brouille un peu la perception.

Le point le plus sombre reste, pour moi, l’absence de GPS autonome, aggravée par les dysfonctionnements de protocoles d’échange avec les smartphones.

Pour la petite histoire, la voiture est bien équipée d’un récepteur GPS, il ne manque que le logiciel cartographique. De quoi pouvoir espérer, peut-être, une simple mise à jour ultérieure en concession ?

Autre point obscur : la voiture a maintenant 6 ans, ce qui implique une fin de vie relativement proche (je miserais sur quelque chose comme 2020 en Europe mais cela n’engage que moi). Cette « obsolescence » programmée est peut-être le prix à payer pour bénéficier de tarifs très compétitifs dans ce segment.

Quoi qu’il en soit, le positionnement plus agressif sur les tarifs est trop rare pour ne pas être souligné, surtout quand un constructeur améliore à ce point la motorisation d’une voiture.

Cherchez mieux à ces niveaux de prix pour un SUV rechargeable de cette taille : vous n’en trouverez pas. Cherchez un SUV, quel que soit son prix cette fois, capable de rouler 60 km en mode électrique dans la vraie vie : il n’existe pas. De quoi pardonner certains points faibles …

Les plus

• Douceur de conduite
• Insonorisation
• Autonomie électrique au sommet
• Voiture-cocon
• Rapport équipements / prix

Les moins

• Ligne banale
• Intérieur daté
• Consommation à haute vitesse
• Pas de GPS autonome
• Comportement pataud

 

[Total: 16 Moyenne: 4.2]

 

Author: Alain R.

Share This Post On

4 Comments

  1. Une petite précision, j’utilise base depuis la mise a jour de l’iphone en iOS 12 il est accessible sur l’écran du PHEV .. j’utilise un cable de bonne qualité et je le branche sur une des prises squi sont situés dans le vide poche entre les deux sieges avant , de ce fait on peut poser le telephone sur la petite tablette fournie a cette effet. Donc pas besoin de le connecter sur la prise USB de la face avant

    Wase marche très bien sans interruptions ni coupures

  2. Bonjour, je suppose que vous voulez parler de Waze en écrivant « base » au début de votre message. N’hésitez pas à vous relire avant de poster pour un meilleur confort de lecture 😉

    Sur le millésime 2019 il n’y a plus de prise USB dans le vide-poches central. A la place il y a celle du tableau de bord dont je parle, et l’autre est derrière le vide-poches central, destinée aux passagers arrière.
    Merci pour l’info, qui confirme que pour Android comme pour IOS, un bon câble devrait résoudre ce genre de problèmes.

  3. effectivement , le correcteur d’orthographe avait encore frappé 😉 c’est bien Wase
    triste que les prises USB centrales aient disparue; elles sont bien pratiques

  4. d’ autres points permettant d’augmenter l’autonomie.

    Mettre le mode éco chaque fois que possible,

    Utiliser le mode roue libre au maximum, l’inertie de la voiture est une énergie quasi sans perte ( sauf la résistance au roulement) alors que la regeneration présent un taux de pertes élevé, c’est d’autant plus vrai que la pédale de frein lance aussi la régénération si on n’est pas trop brutal sur cette dernière.

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This