Bilan


Bilan

On l’a vu, la voiture souffle le chaud et le froid, mais elle laisse moins indifférent que jamais. On aime ou on déteste, ou les deux à la fois.

Le travail fait sur les parties électriques s’avère réellement payant pour l’autonomie, et celui fait sur le moteur thermique le sera sans doute sur la consommation d’essence, même si nous n’avons pu le vérifier de manière rigoureuse.

Les consommations normalisées sont en tout cas en progrès, même si le passage de la norme NEDC à la norme WLTP, plus sévère, brouille un peu la perception.

Le point le plus sombre reste, pour moi, l’absence de GPS autonome, aggravée par les dysfonctionnements de protocoles d’échange avec les smartphones.

Pour la petite histoire, la voiture est bien équipée d’un récepteur GPS, il ne manque que le logiciel cartographique. De quoi pouvoir espérer, peut-être, une simple mise à jour ultérieure en concession ?

Autre point obscur : la voiture a maintenant 6 ans, ce qui implique une fin de vie relativement proche (je miserais sur quelque chose comme 2020 en Europe mais cela n’engage que moi). Cette « obsolescence » programmée est peut-être le prix à payer pour bénéficier de tarifs très compétitifs dans ce segment.

Quoi qu’il en soit, le positionnement plus agressif sur les tarifs est trop rare pour ne pas être souligné, surtout quand un constructeur améliore à ce point la motorisation d’une voiture.

Cherchez mieux à ces niveaux de prix pour un SUV rechargeable de cette taille : vous n’en trouverez pas. Cherchez un SUV, quel que soit son prix cette fois, capable de rouler 60 km en mode électrique dans la vraie vie : il n’existe pas. De quoi pardonner certains points faibles …

Les plus

• Douceur de conduite
• Insonorisation
• Autonomie électrique au sommet
• Voiture-cocon
• Rapport équipements / prix

Les moins

• Ligne banale
• Intérieur daté
• Consommation à haute vitesse
• Pas de GPS autonome
• Comportement pataud

 

[Total: 25 Moyenne: 4]