Consommation, sécurité, multimédia ...

Consommation, sécurité, infodivertissement, finitions et garantie

Consommation : le nerf de la guerre

Compte tenu du poids accru et de l’aérodynamisme de crossover, le Kia Niro hybride rechargeable rend quelques dixièmes à la Hyundai Ioniq en abattant le 0 à 100 km/h en 10,8 secondes. De même, l’autonomie atteint 58 km et les émissions de de CO2 sont à seulement 29 g/km (cycle combiné, nouveau cycle de conduite européen). Avec le chauffage et trois recharges (soit en théorie 3×58 = 174 km en ZEV), l’essai s’est conclu par un remarquable 2,7L/100 km pour 197 km parcourus. Il faut dire que les bouchons et le froid n’ont permis des conditions de roulage fluide. J’ai toutefois emprunté une portion d’autoroute A6 pour vérifier les performances dans cette configuration. Je n’ai pas pu réaliser la vidéo lors de l’essai mais je compte le reprendre pour pallier ce manque et emprunter un peu plus l’autoroute.

 

 

Aides à la conduite

La dotation de sécurité est aussi complète que celle de la concurrence actuellement même si Toyota vient d’annoncer la généralisation du Toyota Safety Sense 2. Le groupe Kia-Hyundai devrait suivre la tendance.

  • Freinage autonome d’urgence :
    • Piéton de 8 à 60 km/h
    • Véhicule de 8 à 60 km/h (alerte au-delà et jusque 180 km/h),
  • Régulateur adaptatif,
  • Maintien de voies avec avertisseur,
  • Alerte de franchissement de lignes,
  • Avertisseur d’angles morts et de la sécurité arrière RCTA,
  • Contrôleur de la pression des pneus,
  • Eclairage full LED.

Le régulateur adaptatif ne gère pas le mode bouchon. Il se désactive en-dessous de 10 km/h soit juste avant l’arrêt. Il faut en conséquence être prudent avec. Ce qui m’avait donc intrigué sur l’essai de la Ioniq s’avère en fait une limitation du système. Je trouve cela incohérent car les autres constructeurs arrivent très bien à gérer le mode bouchon avec une circulation en accordéon.

L’ECO-DAS (Driving Assistant System) est de la partie. Il offre une aide à la conduite intéressante. Un itinéraire doit être programmé avec la navigation et selon les conditions topographiques un bip sonore retentira et un icône « levée de pied » s’affichera pour vous indiquer qu’il faut laisser la voiture glisser tranquillement. Cela permet d’augmenter la recharge et fonctionne en zone ECO entre 40 et 160 km/h. Si on anticipe les décélérations (type ronds-points, descentes …), il ne se déclenche pas inopportunément. Toujours couplé au GPS : le système de gestion de l’énergie prédictif permet de profiter du couple et de la puissance du moteur thermique dans les phases de montées où il s’avère utile et efficient de ne pas vider la batterie. Il n’y a pas besoin d’intervention du conducteur (si ce n’est de programmer son parcours). Cela afin de maximiser l’efficience thermique et l’autonomie.

Infodivertissement

Comme sur la Hyundai Ioniq ou la Kia Optima PHEV, ce système multimédia est une réalisation groupe Kia-Hyundai. Il est franchement de bonne qualité, facile à utiliser et permet surtout Android Auto ou Apple Car Play en moins de deux minutes. L’ergonomie est bonne même si la multitude de fonctions à l’écran pourrait en perdre quelques-uns. Ce système se compose d’un écran HD 8″ tactile et à bonne distance des yeux et de la main. Le bluetooth est de la partie et en plus devant le levier de vitesse logent un chargeur à induction, une prise USB, AUX et allume-cigare 12V. Le système de navigation GPS est assez précis dans les instructions. Néanmoins, la facilité d’usage d’Android Auto permet de basculer très vite sur Waze ou équivalent. Kia fait confiance à JBL pour le système audio composé de 5 haut-parleurs, 2 tweeters, un subwoofer (dans le coffre) et un amplificateur externe pour 320W de puissance au total. Le son est très agréable surtout que la voiture est silencieuse en mode EV.

 

 

Sur l’écran 8 pouces, on pourra aussi retrouver les informations de conduites comme les moniteurs d’énergie, bornes à proximité (pas super pratique au niveau du tri), le temps de charge prévisionnel, l’autonomie et encore quelques infos comme le niveau d’éco-conduite symbolisé par un arbre. Néanmoins, je trouve qu’il manque d’infos pertinentes sur la partie électrique, c’est clairement trop chiche.

Les finitions et garantie

La première finition est nommée Active et démarre à 36 250 € (à comparer avec les 29 150€ de la version hybride Active). La dotation est déjà très riche à ce niveau. Avec :

Système de freinage d’urgence autonome (AEB), régulateur de vitesse adaptatif (SCC), système d’aide au maintien dans la file (LKAS), système d’alerte de baisse de vigilance du conducteur (DAA), climatisation automatique bizone, navigation avec écran couleur 7 » compatible avec Android Auto™ et Apple CarPlay™, services connectés TomTom LIVE offerts pendant 7 ans et 7 ans de mises à jour de la cartographie Europe, fonction Eco-DAS, caméra de recul et radars arrière, sellerie cuir et tissu, volant et pommeau de levier de vitesses gainés de cuir, feux de jour et feux arrière à LED, lunette et vitres arrière surteintées…

La deuxième finition, Design, est à 38 250 €. Il faut ajouter à la finition Active : l’ouverture et démarrage sans clé « SmartKey », les radars avant, la recharge du smartphone par induction (pour smartphones compatibles), une prise 220V sur la console arrière, le siège conducteur à réglages électriques, les sièges conducteur et passager avant avec réglage électrique des lombaires, les projecteurs avant full LED (la Ioniq ne met que les croisements en LED).

Nous terminons avec la finition Premium à 40 250 €. C’est celle qui a été essayée dans cet article. Elle ajoute à la finition Design, la surveillance des angles morts (BSD), la surveillance du trafic arrière (RCTA), un écran tactile 8 », un système audio premium JBL à 8 haut-parleurs, caisson de basses et amplificateur externe (320 W), un écran multifonction 7 » Supervision LCD couleur avec affichage dynamique des informations de conduite, les sièges conducteur et passager avant chauffants, le volant chauffant, le choix entre la sellerie tout cuir tendu et perforé noir ou gris (avec intérieur gris)…

La garantie exclusive de 7 ans ou 150 000 km s’applique au Kia Niro hybride rechargeable. Elle couvre également la batterie lithium-ion polymère à haute capacité de 8,9 kWh et l’ensemble du système hybride. L’idée est de rassurer sur la fiabilité et de faire revenir au réseau les clients Kia désireux de la conserver.