Le constructeur britannique Mini, à l’occasion de la sortie de la nouvelle Mini Countryman 2017, a dévoilé une version hybride rechargeable. J’ai pu essayé cette Mini Countryman Cooper S E  ALL4  hybrid 2017 (nom de véhicule un peu long, encore plus que son cousin BMW 225xe Active Tourer). J’ai également prêté le véhicule deux jours à une amie (Catherine S.) qui connait l’univers Mini de longue date. Vous aurez ainsi une autre vision de ce nouveau SUV compact hybride rechargeable.

Longtemps cantonné comme «la voiture préférée des femmes», Mini veut élargir son public vers d’autres horizons. Dévoilée au salon automobile de Los Angeles en 2017, cette seconde génération de Mini Countryman se veut plus imposante (20 cm plus long et 2,5 cm plus large) que le SUV d’ancienne génération sorti en 2010. Inédit chez le constructeur britannique, Mini Countryman Cooper SE emprunte la motorisation hybride rechargeable de 224 ch (moteur essence turbo 3 cylindres de 136 ch en traction avant, et un moteur électrique de 88 ch sur l’essieu arrière, d’où la capacité 4×4) de BMW 225xe (de toute façon c’est le même châssis…). L’autonomie électrique est officiellement 41 km, assurée par une batterie de 7,6 kWh soigneusement cachée dans le coffre.

Design extérieur de Mini Countryman SE 2017 : on a compris que tu es plug-in !!!

Personnellement, le design de cette Mini Countryman 2017 me plaît bien. C’est très loin du cliché féminin que j’avais en tête.
Bien sûr, ce n’est pas l’image du mâle dominant des BMW d’à côté. Mais elle renvoie plutôt l’image d’un jeune homme bourgeois-bohème. Bref, un mec sympa qui a envie de faire du bien à la planète (raison de plus pour l’acheter en version hybride rechargeable).

Malheureusement, ce qui plaît aux mecs ne plaît pas forcément aux femmes.  Mon amie Catherine n’est pas fan du design extérieur de Mini Countryman 2017. Comparé à sa Mini, elle le trouve plus massif, plus cubique, donc pas très élégant au final. Pour elle, c’est comme la transformation Fiat 500 vers Fiat 500L, ça l’a rendu très moche !

Ce que je regrette sur cette Mini Countryman SE, c’est le côté un peu lourdaud et insistant du symbole de la prise électrique. Le comble étant de reproduire, presque à l’identique, le prise de recharge à gauche et à droite du véhicule, on ne sait donc plus vraiment où se branche le véhicule ! Comme si le designer anglais se demandait : « En fait, techniquement elle est où la prise? Bon, je ne sais pas, alors je vais dessiner la prise des deux côtés et ce sera à l’ingénieur allemand de se démerder. Next! »

L’avantage, sans avoir besoin de le crier sur le toit, vos voisins à gauche, à droite et à l’arrière sauront que vous êtes un homme bien … avec une voiture plug-in.

Essai Mini Countryman SE 2017 : au volant de l’hybride rechargeable

Une fois installé au volant de ce petit bijou, on constate que les sièges sont agréables et offrent un bon maintien à l’assise.

Comme tout véhicule hybride avec batterie chargée, le démarrage du véhicule se fait en électrique, dans un silence absolu avec une réponse instantanée. Mon amie Catherine a d’ailleurs noté que c’est très agréable de se déplacer en silence dans les parkings parisiens, surtout quand tu dois descendre les vitres pour payer le stationnement. En effet, depuis l’extérieur, le bruit du moteur essence 3 cylindres n’est pas très agréable à écouter (il me rappelle le bruit du moteur diesel).

Heureusement, l’insonorisation du véhicule est excellente : à l’intérieur, on n’entend pratiquement pas le moteur ronronner. Mais au final, question bruit, ma testeuse a trouvé qu’il n’y a pas une différence flagrante de bruit moteur entre sa Mini et cette Mini Countryman SE 2017 (hormis la situation du parking).

La transmission fait très bien son boulot, la gestion est fluide et on ne ressent pas d’à-coups. Mais encore une fois, pas de différence majeure pour notre testeuse.
Normal, les 2 Mini sont tous deux équipés d’une boîte de vitesse automatique Aisin Seiki 6 vitesses : une référence dans le domaine puisqu’elle est adoptée aussi par PSA (appelé EAT6) ; elle permet de supprimer les à-coups grâce à la technologie «Quick Shift», sans avoir besoin de recourir à l’usine à gaz mécanique des boîtes double embrayage (DCT ou DSG).

La puissance embarquée est suffisante pour conduire de façon «bon père de famille mais dynamique» dans toutes les situations. Avec une batterie chargée, elle est sensée faire 0 à 100 km/h en seulement 6,8 secondes. Toutefois, dû à son poids (1660 kg), on sent que cette Mini Countryman hybride rechargeable est plus lourde dans les démarrages et dans les freinages, surtout quand la batterie est épuisée (en-dessous de 6%).

Par ailleurs, comme BMW 225xe Active Tourer, il est possible de choisir trois modes de gestion de motorisation hybride :

  • Auto eDrive : le système hybride privilégie un fonctionnement 100% électrique jusqu’à une vitesse de 80 km/h
  • Max eDrive : le système privilégie un fonctionnement 100% électrique jusqu’à une vitesse de 125 km/h
  • Save : permet de recharger la batterie avec le moteur essence et/ou de maintenir le niveau de charge à 90 %.

Comme on peut voir sur l’image ci-dessus, la visibilité et l’accès à ce bouton n’est pas du tout évidente pour le conducteur. C’est un défaut de l’ergonomie qu’on observe généralement sur les véhicules qui ne sont pas du tout conçus pour recevoir des commandes spécifiques au système hybride. C’est dommage.

En terme de suspension / direction, le terme que j’utiliserai serait «joueur» pour cette voiture. Cette Mini bénéficie d’une direction précise, l’absorption des chocs en ville est correcte sans plus ; néanmoins, en raison de son poids supplémentaire (190 kg de surpoids) et un centre de gravité typé SUV, on ressent un léger moment de roulis et de déport, lorsqu’on attaque les virages avec vigueur.

Consommation de Mini Countryman hybride rechargeable 2017 :

Avec une batterie chargée à 40% et en mode Auto eDrive, j’ai pu obtenir une consommation de 5,1 L/100 km sur un parcours mixte de 14 km :

Tandis qu’en mode Charge, la consommation grimpe en flèche et atteint presque 10 L/100 km, pour passer la charge de batterie de 7% à 38% :

Globalement, si vous avez une batterie déchargée, il faut s’attendre à une consommation (dans la région parisienne) aux environs de 7 L/100 km.

Bien sûr, l’idée d’une voiture hybride rechargeable, c’est de la recharger chez soi (environ 3 heures sur une prise domestique) et de rouler en tout électrique sur ces trajets quotidiens.
Dans cette configuration, la Mini Countryman SE hybrid offre une trentaine de kilomètre d’autonomie électrique : je dirai que pour un usage banlieue-Paris, ça pourrait être insuffisant pour le trajet de retour, à moins de trouver un point de recharge à la destination (comme au travail par exemple).

Economie je ferai, me brancher tu devras (dixit le maître Yoda lors de l’essai Mini Countryman SE)

Equipements de Mini Countryman SE ALL4 2017 : la haute technologie BMW

Comme d’autres BMW que j’ai pu tester, cette Mini Countryman SE Hybrid 2017 bénéficie d’un package d’équipements haut technologique vraiment remarquable.

Tout d’abord, au volant, c’est ce projecteur tête haute (HUD : head up display) qui fait forte impression.

Intégrant à la fois l’indication de vitesse, de navigation GPS et de la vitesse autorisée, les informations affichées par projecteur tête haute sont suffisantes dans une conduite quotidienne.
Mais il manquait les informations du système hybride utiles à l’éco-conduite du conducteur, comme le mode de conduite et la charge restante de batterie.

Fort heureusement, ces informations peuvent être affichée sur le petit écran couleur en bas du cadran de vitesse.

Une autre haute technologie de chez BMW-Mini, c’est le système de caméra de recul dont les informations sont fusionnées avec celles des radars laser :

Petite personnalisation chez Mini : le cadran d’ambiance affiche la couleur rouge/orange en fonction de la proximité de l’obstacle…

Puisqu’on en est au rayon des options « geeks », il faut bien sûr mentionner l’option de lumière de courtoisie affichant le logo de Mini sur le sol :

Entre nous, je trouve qu’ils auraient dû mettre le logo de Batman…

Toujours au menu de l’électronique à bord, Mini offre un système multimédia / GPS complet et performant.

Tout d’abord, dès le démarrage du véhicule, l’écran central propose de choisir le profil conducteur : cela permet d’ajuster automatiquement la position du siège, les préférences de station de radio…etc. Bref, un très bon point quand on a deux personnes qui ont des tailles différentes ou des goûts musicaux eux aussi très différents. Une fonctionnalité aussi complète est rarement vue chez les concurrents.

Sur le reste, le système de BMW propose des fonctionnalités assez classiques par rapport aux concurrents : navigation GPS, connectivité aux smartphones…etc.
D’après Catherine qui utilise régulièrement le système Mini, elle trouve que la navigation est assez performante dans les grands trajets, avec un saisie facile (reconnaissance de l’écriture sur le pad, reconnaissance vocale…). En revanche, dans la région parisienne, malgré la présence de la fonction d’info-Trafic, la navigation Mini l’emmène droit vers les bouchons, contrairement à l’application Waze.

Notons que sur le système Mini, l’écran peut être séparé en deux pour afficher à la fois les informations de l’écoute de musique/radio et la navigation.
Petite remarque, les 6 boutons en bas de l’écran permettent d’enregistrer non seulement les chaînes de radio préférées, mais également les numéros de téléphones. On peut alors appeler facilement ses proches depuis le véhicule. Une fonctionnalité plutôt bien pensée!

Intérieur de Mini Countryman SE Hybrid 2017

Au niveau de la finition intérieure, on est évidemment sur un très bon niveau. Je dirai même que cette Mini Countryman donne le sentiment d’être plus raffiné que BMW série 2, dont le plastique paraît plus rustique.

Cependant, je reste dubitatif face à la mode allemande du plastique laqué, que je ne trouve pas forcément valorisant, eu égard aux traces de poussière ou de doigts facilement visibles.

Au niveau de l’habitabilité, si on commence par le coffre, tout comme BMW 225xe, la batterie est très très bien intégrée, la perte du volume de coffre est donc faible pour une hybride rechargeable.
Comme on peut voir sur la photo ci-dessous, j’ai mis une valise de cabine standarde dans le coffre. Malgré une profondeur qui peut paraître faible, le volume du coffre est largement compensé par la hauteur du coffre.

À l’arrière, malgré sa taille compacte, l’espace aux jambes est suffisant pour l’utilisation quotidienne.

Bilan de l’essai Mini Countryman hybride rechargeable

Développé sur la même plateforme que BMW 225xe, la nouvelle Mini Countryman SE partage les même avantages/inconvénients.

Dotée d’une motorisation puissante, cette familiale compacte garde un coffre de volume correct pour son gabarit. Cependant la facture de consommation de carburant est assez élevée, si on n’a pas la facilité d’une recharge quotidienne. Avec un tarif d’appel qui démarre à 38 900 euros, elle reste assez chère pour ses équipements en finition de base (exemple : l’option de caméra de recul facturée à 410 euros), mais on sait bien que pour une Mini, le prix ne compte pas, n’est-ce pas ?

Et contrairement à BMW, Mini Countryman offre davantage d’options de personnalisation esthétique intérieure et extérieure. Donc quand on a les moyens de pouvoir se l’offrir, c’est tout de même chouette de pouvoir configurer sa propre Mini.

Pour terminer, mon amie Catherine se dit convaincue par le système hybride rechargeable. Pour elle, c’est le meilleur compromis, ou la meilleure solution, pour pouvoir rouler en tout électrique, sans le stress de la charge électrique restante. Bien sûr, malgré le fait d’avoir une maison à Versailles, elle admet que ça reste difficile pour elle de la recharger à domicile, à moins de pouvoir se garer pile devant la maison, et de passer un câble par la fenêtre. En revanche, quand elle se déplace pour aller voir ses clients à Paris, ce serait plus pratique de trouver une place équipée de borne, à proximité de sa destination (avouons le, ça pose tout de même pas mal de contrainte…). Toute fois, en étant une fidèle de la marque Mini, elle trouve que la Mini Countryman reste un peu trop grande par rapport à sa Mini Cooper, elle espère d’avoir ce type de système à bord d’une citadine… à bon entendeur…

 

[Total: 20 Moyenne: 3]