Essai Toyota Prius 4 Rechargeable : l’hybride électrisée !

Intro

Toyota a mis 5 ans avant de nous livrer une nouvelle version de la Prius Rechargeable qui possédait une autonomie de 25 km. Contrairement au premier essai de la marque, cette Prius 4 rechargeable ou PHV est esthétiquement très différente de l’hybride et apporte un lot de technologies impressionnantes dans cette catégorie. Toyota nous l’a confié en exclusivité sur le territoire français pendant trois jours et 500km. Nous vous livrons notre premier avis.

Un look toujours surprenant !

Cette Toyota Prius 4 Rechargeable est indéniablement plus belle à regarder que sa sœur hybride. Elle offre une face avant remaniée avec un look très inspirée de la Mirai, la première Toyota de série fonctionnant à l’hydrogène. Toyota l’a fait grandir de 16cm par rapport à la Prius 4 HV. Les feux avant très effilés avec quatre petits blocs dédiés à l’éclairage LED adaptatif lui donnent beaucoup de caractère. Le bouclier, très travaillé, mélange le noir laqué et mat sur la lèvre de bouclier, ce qui accentue encore une face avant agressive. Les feux de jour à LED sont disposés à la verticale sur les côtés avec les antibrouillards. Certaines formes de ce bouclier me rappellent furieusement les derniers codes esthétiques de Lexus. L’arrière est lui aussi retravaillé sur cette hybride rechargeable avec hayon double convexe (type Peugeot CRZ) qui termine sur un becquet arrière dont les feux entourent le deuxième vitrage, cher aux Prius. Comme à l’avant, certains feux sont disposés de manière verticale. J’avoue que dans ce superbe bleu « aqua », elle me plaît beaucoup. Je la trouve nettement plus réussie que la Prius 4 HV. Mon camarade Félix m’a semblé partager cet avis d’ailleurs.

 

 

Il reste un point que l’on remarque peu sur les voitures : leur toit. Il est ici solaire et d’une remarquable finition. On se surprend à l’observer en détail avec une certaine fierté en se disant : « oui oui ! la voiture recharge aussi au soleil » ! Il y a évidemment un peu de marketing là-dedans mais il marque des points dans l’esprit des passants : cette voiture est une vitrine technologique roulante. Rien de mieux pour flatter l’égo des conducteurs ou l’image verte d’une entreprise.

P1030530

Auteur: Malek

Passionné d'arts martiaux, de photographie, de technologie, de design web et de bricolage ... et de voitures et ... de nature ! Pfiou ...

Partager cette publication sur

Rétroliens/Pings

  1. Salon de Genève 2017 : Hyundai Ioniq plug-in à la loupe - […] Ioniq PHEV (autrement que par le moteur thermique) car Toyota a réussi une belle prouesse avec son système de…
  2. Hyundai Ioniq Plugin : prix et équipements - […] malgré un poids plus élevé qui pointe désormais à 1570 kg soit un poids très proche de la Toyota…
  3. Essai Hyundai Ioniq Hybride Rechargeable : 1000 km au volant | Hybrid Life Actualités - […] Avec cette troisième motorisation, Hyundai démontre un savoir-faire que l’on ne lui connaissait pas quelques années plus tôt. Le…

Soumettre un commentaire

Partager
Partager
Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Abonnez-vous à notre lettre hebdo et tentez de gagner un sticker réfléchissant Hybrid Life d'une valeur de 10€ !

Remise en jeu du dernier tirage.

Prochain tirage en septembre 2017.

Merci de votre inscription.