En conclusion

Au moment où j’écris cet article la concurrence du RAV4, qui a créé ce segment, est redoutable et conséquente. Néanmoins en hybride (non rechargeable), il n’y a que Honda qui peut venir le chatouiller. Oui mais voilà, le RAV4 est le seul à ne pas prendre de pénalité à l’achat et bien peu dans cette catégorie très diésélisée peuvent prétendre à une telle puissance alliée à une telle sobriété. Assurément, cette nouvelle génération préserve son avance malgré des défauts qui, selon moi, ternissent le tableau général au regard du prix affiché. Cela ne devrait cependant pas troubler un succès quasi garanti.

Toyota RAV4 2019 Lounge

Plus :

  • Look américano-japonais très sympa
  • Système hybride très abouti désormais (linéarité de la montée en régime, plus de phases électriques)
  • Sobriété impressionnante pour 1680 kg
  • Place à bord (taxi « compliant »)
  • Ergonomie soignée (à un détail près)
  • Coffre encore plus grand que la version précédente
  • Pack sécurité complet
  • Sono JBL de bonne qualité (tant qu’on ne dépasse pas une certaine vitesse)
  • Vue 360° sur Lounge

Moins :

  • Assemblages et accostages perfectibles (tableau de bord)
  • Freinage plongeant en fin de course
  • Bruits d’air et de roulements importants
  • Inconfort et trépidations sur routes dégradées (seulement sur 18″ ?)
  • Siège conducteur un peu ferme
  • HUD indisponible (même sur configurateur)
  • Multimédia très en retrait par rapport à la concurrence
  • Arches de portes arrière salissantes
  • Pédale d’accélérateur bruyante au lâche de pied

Galerie intégrale


[Total: 8 Moyenne: 4.5]