Ford Transit PHEV : un fourgon hybride rechargeable disponible dès 2019

Le constructeur américain va tester prochainement une vingtaine de Ford Transit PHEV à Londres, pour un usage commercial. Ces camionnettes hybrides rechargeables, prévues pour être produites et commercialisées dès 2019, vont pouvoir baisser drastiquement les pollutions de l’air dans les centres villes en Europe…

Sachant qu’il y a aujourd’hui 23 millions de véhicules utilitaires légers (appelés aussi fourgon ou camionnette) sur les routes en Europe et qu’ils «contribuent» à 74 millions de tonnes de CO2 émis par an (à comparer aux 251 millions de voitures de tourisme et ses 770 millions de tonnes de CO2 émis)*, vouloir rendre ces fourgonnettes destinées au transport de marchandise moins polluants est sans doute une idée pas très sexy, mais représente un enjeu bien plus important que certains sujets dont on parle sans arrêt (comme des voitures sportives de plus de 100 000 euros…).

Et Ford, déjà leader sur le marché des utilitaires (Ford Transit est LE véhicule utilitaire le plus vendu au monde en 2015 et occupe plus de 10% du marché en Europe), compte continuer à innover en développant Ford Transit Custom (intermédiaire entre Transit et le compact Transit Connect) avec une motorisation hybride rechargeable et mettra une vingtaine de véhicules en expérimentation à Londres, dont la flotte de véhicule de «Transport for London», l’organisme public local responsable des transports en commun de la ville de Londres et du Grand Londres.

Londres : le terrain idéal pour l’expérimentation ?

D’après les statistiques de Ford sur la capitale du Royaume Uni, les véhicules utilitaires représentent, à eux seuls, 280 000 trajets et 12,8 millions de kilomètres roulés par jour.
Et les camionnettes représentent 75% du trafic de transport de marchandise, soit 7 000 véhicules par heure aux heures de pointe.

L’infographie de Ford Transit Custom Plug-in Hybrid (PHEV : hybride rechargeable)

Et pour diminuer les émissions de polluants (particules fines, NOx…), le gouvernement britannique avait lancé le programme industriel LoCITY pour accompagner la transition des véhicules utilitaires vers des motorisations alternatives :

Bien sûr, une des vraies raisons pour lesquelles Ford a débuté l’expérimentation à Londres, est que le gouvernement britannique finance les travaux R&D de Ford, à hauteur de 4,7 millions livres, via son Advanced Propulsion Center. Il faut noter que récemment, le gouvernement britannique a affiché une réelle volonté de reprendre la main sur la R&D, sur des sujets stratégiques (conduite autonome, avionique, spatial…) et n’hésite plus à sponsoriser généreusement les industriels (Nissan, Ford, Jaguar Land Rover, Thales…) pour que les recherches se fassent au Royaume Uni. Une progression qui devrait alerter la France qui semble stagner sur son attractivité dans ce domaine.

Ford Transit PHEV : quel utilitaire hybride rechargeable?

Si le constructeur de l’Oncle Sam n’a pas communiqué les caractéristiques techniques de Ford Custom hybride rechargeable, on sait en revanche qu’il a dévoilé récemment un prototype de Ford Transit Connect hybride en taxi.

Ce dernier est équipé probablement par la même motorisation hybride que C-Max : un moteur essence 2,5 litres associé à deux moteurs électriques via une transmission e-CVT, avec une batterie Lithium ion de 1,4 kWh. En effet, Ford propose aux Etats-Unis un C-Max hybride rechargeable d’une autonomie électrique de 43 km :

Pour rappel, en Europe, Ford Transit et Ford Transit Custom sont équipés d’un moteur diesel 2,0L EcoBlue (105, 130 et 170 ch).
La motorisation hybride rechargeable de C-Max Energy, d’une puissance de 195 ch, serait donc largement suffisante au besoin des utilitaires.

Aujourd’hui, il existe peu de véhicule utilitaire électrifié en Europe, à part Renault Kangoo électrique ou Nissan eNV200 dont l’autonomie et la capacité d’emport ne sont toujours pas suffisants pour certains besoins professionnels. Le geste de Ford, de vouloir commercialiser un fourgon hybride rechargeable, est donc un geste à saluer.

* EUROPEAN VEHICLE MARKET STATISTICS  

Source : Ford Newsroom

 

[Total: 16 Moyenne: 3.9]

Author: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride... J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Share This Post On

1 Comment

  1. Je ne pense pas que ce soit viable car les professionnels font en général trop de km par rapport à l'autonomie d'un PHEV.Pour eux, je pense plutôt à des VE d'une autonomie minimale de 200 km par exemple, à recharger sur le lieu de l'entreprise toutes les nuits.Ou alors un PHEV à forte autonomie EV, genre 100 km, et avec un tout petit thermique … qui évitera à leurs conducteurs de rouler comme des dingues 😉

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This