Dans l’univers des yachts luxueux et de la passion de navigation, les inspirations automobiles ne manquent pas. Au salon nautique de Paris 2017, nous avons découvert un bateau à moteur hybride (diesel-électrique) slovène, le Greenline 39 Hybrid. Dans ce petit monde de navire de plaisance, rares sont les chantiers qui osent ce type d’innovation écologique… Découvrons les détails de ce yacht hybride facturé à environ 300 000 euros au salon nautique de Paris 2017.

Classé dans la catégorie de «vedette» destinée à la croisière hauturière (connaître les différents catégories de bateau à moteur), le Greenline 39 hybrid est un drôle de bateau à moteur parmi ses concurrents, au salon nautique de Paris 2017. Construit par un petit chantier slovène, la gamme Greeline est la première gamme de yacht utilisant la technologie de motorisation hybride.

Le système hybride est composé par :

  • un générateur/moteur électrique capable de fournir 7 kW en navigation 100% électrique, ou 5 kW quand il est en mode générateur couplé au moteur diesel pour recharger la batterie et alimenter les systèmes électriques à bord du navire
  • une batterie Li-Po de 11,5 kWh (23 et 46 kWh pour les navires plus grands)
  • 4 panneaux solaires qui sont capable de fournir jusqu’à 1,2 kW de puissance électrique

Il existe donc 2 modes : soit le mode tout électrique, soit le mode thermique (moteur Volvo diesel de 220 CV). Il n’y a pas vraiment de mode hybride où le thermique et l’électrique travaillent conjointement.

D’après le commercial concessionnaire, quand le climat est clément, le yacht hybride serait capable de mouvoir à 3 nœuds (6 km/h) avec l’énergie solaire. À cette allure, l’autonomie est donc quasiment illimitée. Mais avec une allure plus soutenue (6 nœuds), le mode tout électrique permet une autonomie de 1 à 2 heures.

Il reconnaît que le mode électrique serait donc limité à quelques scénarios : les passagers voulant profiter du silence du mode tout électrique pour dîner, les opérations fluviales ou encore les manœuvres dans le port. En thermique, le navire peut se déplacer à une allure plus soutenue 16 nœuds.

Il estime toute fois qu’en moyenne, son Yacht hybride, combinés à d’autres technologies d’éco-conception, affiche une consommation de 12 litres/heure, contre 60 des concurrents.

Bien que cela est assez révolutionnaire dans le milieu nautique de plaisance, en soi, ce type de système hybride n’est pas vraiment nouveau dans le milieu naval. Parce que cette architecture et ce mode opératoire, correspond un peu près à la technologie hybride diesel‑électrique des sous‑marins conventionnels depuis la première guerre mondiale. Quand ils naviguaient en surface, les sous‑marins utilisaient leurs moteurs diesel et rechargeaient en même temps leurs batteries, et quand ils plongeaient, ils passaient en mode tout électrique.

Mais l’avantage du système hybride, avec sa batterie plus puissante, c’est aussi la possibilité d’alimenter de nombreux équipements électriques gourmands en énergie.
Dans cette catégorie, c’est plutôt rare de pouvoir s’offrir une cuisine équipée de plaque d’induction et surtout, d’un grand réfrigérateur-congélateur de 240 L ; alors que les concurrents se contentent d’un réfrigérateur de 42 litres…

D’après le commercial, si le surcoût du système hybride (environ 30 000€) peut paraître «non rentable» dans le milieu nautique, beaucoup de clients sont en réalité très satisfait du yacht hybride, du calme que procure le mode électrique dans certaines situations.

Pour finir voici une vidéo « d’essai » de ce Greenline 39 Hybrid.

PS : Fiche de prix du Greenline 39 Hybrid

Et vous, êtes vous tentés par la Prius des Yachts?

 

[Total: 4 Moyenne: 5]