Le groupe Renault lance « Advanced Storage Battery »

Le groupe Renault, leader européen de la mobilité électrique, a annoncé aujourd’hui le lancement de « Advanced Battery Storage », un système de stockage stationnaire pour l’énergie développée exclusivement à partir de batteries EV.

La capacité de stockage de cet « Advanced Battery Storage » sera d’au moins 60 MWh (puissance 70 MW), ce qui en fait le plus grand système de ce genre jamais construit en Europe.

Les premières installations seront développées au début de 2019 sur trois sites en France et en Allemagne, plus précisément dans les usines de Renault à Douai et Cléon et dans une usine en Allemagne sur le site d’une ancienne usine à charbon en Rhénanie-du-Nord-Westphalie.

La capacité de stockage devrait contenir 2000 batteries EV et atteindrait 60 MWh soit l’équivalent de la consommation quotidienne d’une ville de 5 000 ménages.
Le but de ce système est de gérer la différence entre la consommation d’électricité et la production à un moment donné, afin d’augmenter la proportion de sources renouvelables dans le mix énergétique.

Compenser les écarts de production

Cela permettra d’équilibrer l’offre et la demande sur le réseau électrique en intégrant différentes sources d’énergie aux capacités de production fluctuantes. Il faut savoir que le moindre écart entre la consommation et la production déclenche des perturbations. Ces dernières peuvent compromettre la stabilité de la fréquence locale (habituellement 50 Hz).

« Notre solution de stockage stationnaire sert à compenser ces écarts : elle délivre ses réserves à l’instant précis où un déséquilibre se crée sur le réseau pour en gommer les effets », précise Nicolas Schottey Directeur de programme Nouveaux Business Energie du Groupe Renault

En assurant cet équilibre, le système de stockage stationnaire augmentera l’attractivité des énergies à faible teneur en carbone. Le stockage sous forme de containers utilisera des batteries de seconde vie et un certain taux de batteries neuves

Des partenaires clés

Il semble qu’avec cette solution industrielle, Renault s’étend au-delà de son rôle de constructeur automobile pour devenir un acteur des écosystèmes électriques et énergétiques intelligents. Bien-sûr, Renault le fait avec l’aide de ses partenaires.

Dans le cadre du programme « Advanced Battery Storage », Renault s’est joint à plusieurs acteurs, dont La Banque des Territoires, le Groupe Mitsui, Demeter (via le Fonds de Modernisation Ecologique des Transports), et The Mobility House.

Seconde vie des batteries

Souvent il est reproché aux constructeurs de voitures électriques le recyclage des batteries en fin de vie. Ici Renault donne une deuxième vie aux batteries et permet ainsi de couvrir le spectre complet des besoins de stockage d’énergie, des maisons individuelles aux bâtiments de bureau, usines, écoles et blocs d’appartements, et même la charge des véhicules électriques.

Pensez-vous que cela représente une solution d’avenir ?

Source : Renault

 

[Total: 1 Moyenne: 5]

 

Author: Malek

Passionné d'arts martiaux, de photographie, de technologie, de design web et de bricolage ... et de voitures et ... de nature ! Pfiou ...

Share This Post On

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This