Aujourd’hui, Toyota a livré un nouveau communiqué de presse sur la nouvelle Prius 4ème génération.

Voici les informations nouvelles:

La nouvelle motorisation HSD

Toyota annonce en effet une baisse de consommation et des émissions de 18%, un nouveau record dans l’histoire du développement de Prius.
On peut donc tabler sur une consommation NEDC estimée à 3,2L/100Km, et une consommation réelle autour de 4,2L/100Km (en considérant une consommation réelle de 5,2L/100Km pour Prius 3).

Pour réussir ce pari, Toyota a travaillé sur:

Le moteur essence avec un rendement thermique de 40%

Pour parvenir à ce record mondial, qui permet au moteur essence d’afficher, pour la première fois, une efficacité énergétique équivalente au moteur diesel, Toyota a amélioré le moteur essence 4 cylindres 1,8L de Prius 3 avec:

  • Double circuit de refroidissement, une première chez Toyota, qui réduit automatiquement le débit du liquide de refroidissement dans le moteur pour qu’il monte plus vite en température.
  • L’adoption d’une huile de faible viscosité afin de réduire les frottements entre les pièces mobiles: Or la Prius 3 préconise déjà le 0W-20, on peut se demander si la nouvelle Prius va adopter le 0W-10.
  • Un nouveau dispositif qui utilise un clapet sélecteur d’eau de refroidissement: il permet d’accélérer la montée en température du moteur thermique, tout en préservant le niveau de chauffage de l’habitacle, ce qui réduit la consommation en hiver.
  • Deux mesures optimisent la combustion : le tourbillon renforcé à l’intérieur des cylindres, grâce à la forme nouvelle des pistons et des conduits d’admission d’air, ainsi que le volume plus important des gaz d’échappement en recirculation (EGR).

(En savoir plus: Toyota Unveils Fuel-saving Technologies for New Prius)

Le moteur essence 1,8L 2ZR-FXE amélioré

Le moteur essence 1,8L 2ZR-FXE amélioré

Dans la vidéo, on voit également que le circuit de récupération de chaleur d’échappement a été redessiné, pour gagner 24% en efficacité et réduire 800g de masse, ce qui réduit la consommation de 9% en hiver.

Nouvel architecture de transmission: fin du train épicycloïdal

Je cite le communiqué:

« Une conception revue de ces deux composants a permis d’alléger l’ensemble. Le moteur électrique lui-même gagne considérablement en compacité, ce qui lui vaut un meilleur rapport puissance/poids.

Il affiche par ailleurs des pertes mécaniques par frottements environ 20 % plus faibles que celles de la Prius III.

Moteur électrique de Toyota Prius 4, rendu plus compact tout en réduisant les pertes

Moteur électrique de Toyota Prius 4, rendu plus compact tout en réduisant les pertes

La réduction de taille tient à la conception nouvelle du moteur électrique : la boîte-pont a pu être raccourcie en plaçant le moteur d’entraînement et le moteur électrique/générateur sur des axes différents au lieu d’un seul, comme c’était le cas auparavant.

Au niveau du réducteur de régime, le train épicycloïdal a laissé place à des pignons parallèles qui réduisent encore les pertes mécaniques. »

Batterie NiMH ou/et Lithium-ion + Electronique de puissance plus compacte

Dans le communiqué de presse française, Toyota affirme que « La Prius IV est équipée d’une batterie hybride nickel-hydrure métallique (NiMH), considérée par Toyota comme idéale pour répondre aux attentes du marché. »

Mais dans la vidéo, Toyota parle l’existence d’une batterie Lithium-ion qui permettrait de réduire 31% le poids de la batterie.
Comme la batterie de Prius 3 pèse environ 49 Kg, on peut estimer que la masse de la batterie Lithium de Prius 4 ferait environ 33 Kg.

On peut se demander si la version batterie Lithium sera vendue en Europe, vu la différence entre vidéo Globale et communiqué français?

Au niveau de l’électronique de puissance, l’onduleur voit sa dimension réduite de 20%, et il prendra place au dessus de la transmission.
La perte d’énergie électrique au niveau des puces IGBT a également été réduit de 20%, et la carte électronique est désormais refroidit des 2 côtés.
(Lire: PCU Volume Reduced by 33% for New Prius)

La Prius 4: à la recherche du confort premium?

Toyota a beaucoup insisté dans la vidéo, la Prius 4 cherche à égaler ou dépasser les véhicules premium dans beaucoup de domaines:

Grâce à un châssis 60% plus rigide (dans un autre article, Toyota aurait affirmé que la Prius 4 est plus rigide que Volkswagen Golf 7), en utilisant 19% (au lieu de 3%) d’acier à haute limite élastique (supérieur à 980 MPa) et d’acier forgé ultra-haute résistant (limite élastique supérieur à 1,5 GPa), un centre de gravité abaissé, une suspension arrière double triangulation et un angle d’inclinaison revu de l’amortisseur avant, la Prius 4 prétend avoir un comportement plus dynamique, mais aussi plus confortable.
Par ailleurs, le gain de poids serait environ 60 Kg sur le châssis.
(Lire: Toyota Cuts Weight of New Prius by Using More High-tensile Steel Plates)

 

D’ailleurs, au niveau du renforcement de châssis, Toyota a mentionné l’utilisation de soudure laser (LSW), de la colle (testé sur Crown pour augmenter la résistance latérale des efforts de suspension) et d’une structure de cadre annulaire (probablement au niveau du renforcement du toit).

Il y a un temps, les rumeurs circulaient sur le partenariat entre BMW et Toyota: BMW aurait transféré ses savoirs faire en matière de châssis, pour avoir l’expertise de Toyota en motorisation hybride/électrique.
BMW étant considéré comme leader dans ce domaine (compromis dynamique/confort), est ce que les retombés de cet alliance technologique aurait enfin contribué à l’amélioration du châssis de Prius 4? Ce qui explique l’amélioration drastique des savoirs faire du châssis de Toyota? (car suivant le document Toyota fuité, Lexus GS n’était pas au niveau du Golf VII en terme de rigidité)

CVods

La colle spéciale est surtout située dans les zones latérales entre 2 suspensions (photo de Crown)

Le constructeur japonais a également mis accent sur l’amélioration des sensations de conduite:

« Les évolutions apportées au module de commande du système hybride améliorent la sensation d’accélération et donc l’expérience de conduite. L’impression de réaction tardive en pressant l’accélérateur a presque disparu, un résultat obtenu en exploitant au mieux la batterie et le moteur électrique.

Toyota_Prius_4_Accélération

La nouvelle Prius bénéficie d’un système adaptatif d’aide à la conduite qui améliore la réactivité. Il surveille en permanence les forces d’accélération enregistrées par le véhicule afin de comprendre le comportement du conducteur et ses habitudes, une fonction qui s’active en sélectionnant le mode Power – synonyme de performances plus sportives. Le système hybride répond alors au souhait du conducteur en adaptant la réponse des gaz et l’efficacité du freinage. »

C’est très bizarre: car je n’ai jamais l’impression que la réaction de l’accélérateur était tardive sur la Prius 3, au contraire, elle est instantanée.
Mais après avoir conduit une Prius 3 2009 et une Prius 3 2012 restylée (qui a vu sa suspension abaissée de 1cm), on a eu l’impression que la version restylée est plus réactive (comme si on a le mode POWER en mode NORMAL).
Est ce dû à un remodelage de réglage de réponse à l’accélérateur, ou un abaissement du centre de gravité?

Le système adaptatif d’aide à la conduite serait aussi très intéressant: Toyota France explique que ce système parvient à différencier une conduite sportive ou une conduite calme, et adaptera la gestion moteur/boîte en conséquence.

Au niveau du confort, Toyota avance que la Prius 4 aurait un niveau de bruit intérieur inférieur aux voitures de luxe, et un silence de fonctionnement comparable au véhicule électrique.
De plus, les sièges utilisent un nouveau matériau pour être plus confortable sur les long trajets.

Des équipements Hi-Tech

Dans la vidéo, on voit également l’adoption d’un nouveau HUD couleur plus qualitatif:

Prius_4_2016_HUD_Affichage_Tête_Haute

La Prius 4 embarquera également une fonctionnalité de climatisation intelligente « S-FLOW » basse consommation.
Elle détecte la présence d’un occupant sur les sièges passagers avant et arrière, puis ajuste en conséquence la ventilation et le chauffage afin de limiter le brassage d’air autour des places vides.

Au niveau des équipements de sécurité, on a bien évidemment le système Safety Sense P qui équipe la nouvelle RAV4 hybride ou Land Cruiser, qui possède la fonction supplémentaire de régulateur de vitesse adaptative et détection des piétons:

En option, il y aura la détection des angles morts, et détection de circulation arrière (RCTA):

La Prius IV inaugure en outre le nouveau système Toyota d’aide intelligente au stationnement simplifié SIPA (Simple Intelligent Parking Assist), qui se base sur un ensemble de capteurs pour repérer les places de parking libres et suffisamment grandes, ainsi que les objets environnants. Pour l’activer, il suffit au conducteur de s’arrêter à côté de la place visée et d’appuyer sur un bouton : l’assistant guide alors la voiture pour la garer en marche arrière. Cette version plus évoluée de l’actuel dispositif Toyota d’aide au stationnement détecte mieux les obstacles, au bénéfice de la précision des manœuvres.
C’est donc avec un objectif bien défini que Toyota Prius revient en charge: faire une meilleure voiture.

Toyota a bien compris l’enjeu futur: jouer la carte écolo ne suffit plus pour séduire, car un bon nombre de concurrents peuvent aussi être très économes en carburant et se prétendre écologiques.

 

[Total: 4 Moyenne: 3]