PayCar : enfin une solution sécurisée pour acheter ou vendre une voiture d’occasion ?

PayCar, une start-up française, a trouvé la bonne idée de mettre en place une solution simple et efficace pour sécuriser la transaction d’une voiture d’occasion entre particuliers. Nous avons eu alors le plaisir d’interviewer son fondateur, Vincent Marty-Lavauzelle, afin de savoir comment fonctionne PayCar et comment sont évités les arnaques et les procédures fastidieuses.

Paycar

Le site PayCar est une plateforme en ligne qui permet de faciliter et sécuriser le paiement de l’achat/vente d’une voiture d’occasion entre particuliers

Bonjour Vincent Marty-Lavauzelle, merci d’avoir accepté l’interview de Hybrid Life. Comment vous avez eu l’idée de créer une solution de paiement dédiée aux transactions (achat-vente) de voiture d’occasion entre particuliers?

Un peu comme tout le monde, j’étais moi-même amené à acheter une voiture d’occasion sur internet. J’ai remarqué alors que les solutions de paiement existantes (chèque, virement, liquide…) n’étaient pas pratiques pour la transaction d’achat d’une voiture entre particuliers.

Etant du secteur financier, je gérais déjà des transactions importantes, je connaissais donc les rouages du système. Il m’est alors venu l’idée de créer cette solution « PayCar » qui permet de faciliter l’achat et la vente de voitures d’occasion.

Equipe PayCar

Vincent Marty-Lavauzelle, à gauche, est le fondateur de cette start-up qui compte une dizaine de salariés.

Pouvez-vous expliquer pourquoi les chèques ne sont pas pratiques lors de la transaction de voiture d’occasion entre particuliers?

Aujourd’hui, la solution de paiement la plus courante, c’est le chèque en banque. Or c’est à la fois fastidieux pour l’acheteur qui doit aller chercher le chèque à la banque (pour les chèques certifiés) et payer une dizaine d’euros, mais c’est aussi désagréable pour le vendeur qui doit appeler la banque de l’acheteur, en face de celui-ci, pour vérifier la validité du chèque.
De plus, les transactions se passent souvent en dehors des horaires d’ouverture des agences de banque, ce qui rend les vérifications très difficiles.
(HL : je vous invite à lire cet article pour connaître tous les précautions à prendre lors de la transaction : Vente d’une voiture : les formalités et le paiement)

Alors comment PayCar peut-il faciliter le paiement au moment de la transaction?

Avec la solution PayCar, avant le rendez vous, le vendeur rencontre un acheteur dont l’identité est vérifiée par notre système et il peut également vérifier que le compte PayCar de l’acheteur est alimenté avec une somme suffisante. En effet, avant la transaction, il faut que l’acheteur verse un certain montant (coût du véhicule) sur son compte PayCar.

Au moment de la transaction, après l’éventuelle négociation de dernière minute, l’acheteur peut alors payer la somme convenue à l’intérieur du véhicule, via l’application mobile PayCar.

Le vendeur est crédité en temps réel des fonds et peut les voir sur son propre compte PayCar. En donnant les clés de son véhicule, il est ainsi assuré de détenir les fonds.

Comment PayCar vérifie l’identité de l’acheteur ou du vendeur?

En effet, au moment de la création de compte sur PayCar, l’acheteur et le vendeur doivent fournir :

  • une photo ou un scan de leur carte d’identité
  • un numéro de portable
  • les coordonnées de son compte bancaire (RIB)

Basée sur ces informations, nous pouvons alors vérifier l’identité de la personne en utilisant les algorithmes de vérification (que les banques utilisent déjà quand vous créez votre compte bancaire chez eux, nous n’avons donc rien réinventé) et les coordonnées bancaires constituent une deuxième vérification.

Combien coûte alors le service PayCar ?

Cela coûte 20 euros pour l’acheteur et 20 euros pour le vendeur.
Quand nous avons crée cette start-up, c’était un véritable défi pour nous d’arriver à ce prix très abordable.

Est-ce-que vous proposez une offre aux voitures écologiques, comme les voitures hybrides, hybrides rechargeables ou électriques?

Oui au moment du lancement, nous avons crée une offre de -50% pour les voitures électriques, mais on a arrêté car ce n’était pas clair comme message pour les gens.
Mais si vos lecteurs nous contactent sur le site et font appel à nos services, on est tout à fait en mesure de proposer des gestes commerciales.

Vous avez été récemment sélectionnés par BNP Paribas et vous avez levé 1,3 millions d’euros. Quelles sont les prochains étapes?

On est en négociation avec plusieurs plateformes et les plus grandes banques françaises sont également intéressées par nos démarches.
Aujourd’hui, nous avons envie de se développer et se faire connaître davantage auprès du grand public.

Merci beaucoup pour cet échange ! Et c’est un réel plaisir de pouvoir parler et faire découvrir une start-up française à nos lecteurs !

 

[Total: 3 Moyenne: 3.7]

 

Author: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride...

J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Share This Post On

13 Comments

  1. C'est carrément intéressant comme concept ! Je l'utiliserai probablement avant une transaction. Reste à convaincre l'autre personne de la pertinence du système dès le départ au risque de perdre un peu de temps.

  2. Je pense aussi que c'est actuellement la meilleure solution de paiement pour les achats et ventes d'une voiture d'occasion.
    En gros ça fonctionne comme PayPal, mais avec un plafond maximal de 100 000 euros.

  3. Je viens d'utiliser Paycar aujourd'hui pour vendre ma Prius 3, et le service est vraiment très bon.
    L'application et le site Web fonctionnent très bien. Aucun souci à l'enregistrement, à la vérification des données bancaires et d'identité. Les transactions sont simples, pour le vendeur et pour l'acheteur.
    Cerise sur le bateau : les frais de 29 euros qui sont en principe à la charge du vendeur sont remboursés si vous indiquez dans votre annonce que le paiement par Paycar est exigé.
    Donc ça ne m'a rien coûté.
    Vraiment, je recommande.

  4. Etant arrivé sur ce forum après la création de ce fil, je ne l'avais pas vu.
    Par contre, il y a quelques temps j'ai vu une vidéo sur comment ce passe une transaction Paycar :

  5. HortevinMerci @hirooekimae pour le retour !! Et l'acheteur a accepté cette solution de paiement sans problème? Il connaissait cette solution ?

    Il ne connaissait pas mais était content que je lui propose une solution digitale car il avait du mal à faire faire un chèque de banque à sa banque dans des délais corrects, sans parler du déplacement à faire dans son agence…

    Pour l'acheteur c'est gratuit donc il a accepté sans souci, ça l'arrangeait.

  6. Système intéressant, mais en même temps qui met en évidence, à mon sens, que les banques françaises ont encore un siècle de retard en matière de transactions.
    Payer avec un chèque papier… :wideyed:
    (Lequel n'existe plus chez nous, depuis qu'on est passé à l'euro.)

    N’ayant plus vendu de voiture depuis une éternité, j'avoue que je ne sais pas trop comment on procède aujourd'hui en Belgique.
    Surtout depuis que les transactions en liquide sont limitées à 3.000 EUR max.(*)

    Mais il me semble que cela pourra se faire par virement bancaire en ligne.
    Si l'acheteur et le vendeur ont leurs comptes dans la même banque, le vendeur pourra vérifier immédiatement que l'argent est sur son compte.
    Et si pas, l'acheteur pourra effectuer l'opération devant le vendeur, via ordi ou l'appli de la banque sur son téléphone, et lui montrer que cette dernière a validé le transfert.

    Je précise qu'ici, les appli de banque en ligne sont totalement gratuites (de même que les opérations), sans aucune option payante.
    Ce qui était très loin d'être le cas quand je disposais encore d'un compte bancaire en France, à des fins professionnelles !!!

    Autre option de payement : via PayPal, qui peut également, depuis un moment, prélever directement et instantanément sur le compte bancaire de l'acheteur, si ce dernier a activé cette option (histoire de ne pas "maxer" la carte de crédit).
    Mais je ne sais pas si cette possibilité est dispo en France…

    (*) Avant, on était fort adepte de la liasse de billets, ou de l'Eurochèque.
    Lequel était garanti, sans discussion, jusqu'à un montant de 7.000 BEF, soit 173,53 EUR.
    Il suffisait donc de diviser la somme en autant de chèques de ce montant que nécessaire, pour assurer sa couverture totale.

  7. Bon dans 5 ou 10 ans maxi, on paiera en altcoins sans commission…
    La nécessité d'un tiers de confiance dans les transactions financières est déjà techniquement dépassée, c'est une question de temps avant que ces nouvelles possibilités de transaction rendent complètement désuets les modèles actuels de PayPal, Paylib, Paycar, Western Union etc…

  8. C'est une très bonne chose ces nouveaux système de paiement ! Ça peut vraiment rassurer le vendeur, et c'est tout aussi simple pour l'acheteur.

  9. frg62Système intéressant, mais en même temps qui met en évidence, à mon sens, que les banques françaises ont encore un siècle de retard en matière de transactions.
    Payer avec un chèque papier… :wideyed:
    (Lequel n'existe plus chez nous, depuis qu'on est passé à l'euro.)

    N’ayant plus vendu de voiture depuis une éternité, j'avoue que je ne sais pas trop comment on procède aujourd'hui en Belgique.
    Surtout depuis que les transactions en liquide sont limitées à 3.000 EUR max.(*)

    Mais il me semble que cela pourra se faire par virement bancaire en ligne.
    Si l'acheteur et le vendeur ont leurs comptes dans la même banque, le vendeur pourra vérifier immédiatement que l'argent est sur son compte.
    Et si pas, l'acheteur pourra effectuer l'opération devant le vendeur, via ordi ou l'appli de la banque sur son téléphone, et lui montrer que cette dernière a validé le transfert.

    Je précise qu'ici, les appli de banque en ligne sont totalement gratuites (de même que les opérations), sans aucune option payante.
    Ce qui était très loin d'être le cas quand je disposais encore d'un compte bancaire en France, à des fins professionnelles !!!

    Autre option de payement : via PayPal, qui peut également, depuis un moment, prélever directement et instantanément sur le compte bancaire de l'acheteur, si ce dernier a activé cette option (histoire de ne pas "maxer" la carte de crédit).
    Mais je ne sais pas si cette possibilité est dispo en France…

    (*) Avant, on était fort adepte de la liasse de billets, ou de l'Eurochèque.
    Lequel était garanti, sans discussion, jusqu'à un montant de 7.000 BEF, soit 173,53 EUR.
    Il suffisait donc de diviser la somme en autant de chèques de ce montant que nécessaire, pour assurer sa couverture totale.

    Ici (Belgique donc) pour avoir du faire un gros virement récemment, il faut téléphoner à la banque au delà des 3000K. Mais dans l'heure c'était ok.

  10. Quand les transactions se font sur les horaires d'ouverture des banques il n'y a pas de souci. On peut faire faire le virement par la banque ou vérifier l'authenticité du chèque de banque.
    Le problème c'est quand on vend en dehors de ces horaires , ce qui est finalement fréquent !

Submit a Comment

Partager
Partager
This site uses XenWord.
Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Abonnez-vous à notre lettre hebdo et tentez de gagner un sticker réfléchissant Hybrid Life d'une valeur de 10€ !

Remise en jeu du dernier tirage.

Prochain tirage en décembre 2017.

Merci de votre inscription.