Toyota Mirai achève 100 000 km de test en Allemagne

Toyota Mirai, la première berline pile à combustible hydrogène commercialisée par le constructeur japonais, vient de conclure son essai routier européen de 100 000 kilomètres.
Après 107 jours de roulage à raison de 16 heures par jour, aucun problème mécanique est signalé, même en très basses températures à -20°C.
Couronné par ce succès, cette voiture hydrogène sera commercialisée dans les pays nordiques: Suède et en Norvège, dès l’été 2016.

Toyota Mirai test Allemagne

L’essai de Toyota Mirai sur 100 000 kilomètres

L’essai a été confié à KJ Tech Services GmbH, une entreprise spécialisée en essai automobile, situé à Hambourg.
Dans le passé, cette société allemande aurait déjà réalisé des tests de véhicules hybrides dès 2005, et d’autres tests benchmark de véhicules électriques.
Toyota a donné la distance totale à couvrir ainsi que la répartition du temps à passer sur chaque type de route – ville, campagne, voies rapides et autoroutes, y compris des portions sans limitation de vitesse. KJ Tech Services a ensuite élaboré un itinéraire à travers Hambourg et aux alentours, puis mis sur pied une équipe de huit conducteurs travaillant en deux rotations par jour, six jours par semaine.

Patrick Hake, directeur du projet chez KJ Tech Services, relate:

La Mirai s’est parfaitement comportée et n’a connu aucune panne mécanique.
La pile à combustible s’est montrée d’une fiabilité absolue. Même au cours d’une semaine où la température a chuté à – 20 °C, aucun problème de démarrage à froid n’a été constaté.

Toyota a également demandé aux huit conducteurs leurs impressions sur la Mirai. Ils ont apprécié l’habitacle confortable et attrayant, le volant et les sièges luxueux en cuir ainsi que l’habitabilité – le plus grand d’entre eux se disant même très à l’aise au niveau des jambes. Ils ont également mentionné son bon comportement en virage, sa maniabilité et sa direction franche. L’accélération s’est montrée souple, sans à-coups, et les pilotes se sont dits impressionnés par la vigueur de la voiture et sa disponibilité immédiate au moment voulu, par exemple lors des dépassements ou des démarrages aux feux.

Toyota Mirai Intérieur

L’intérieur de Toyota Mirai utilise des matériaux haut de gamme : on est en réalité sur une finition Lexus

Ces conducteurs étaient chargés de faire eux-mêmes le plein d’hydrogène de la Mirai, après une brève formation sur la procédure, très proche de celle d’un véhicule conventionnel diesel ou essence. Ils ont jugé l’opération simple et sans risque, en pointant là un avantage majeur de la Mirai sur d’autres véhicules électriques : au lieu de devoir passer toute la nuit à se recharger – et d’être par conséquent indisponible –, elle se ravitaille en trois minutes seulement et peut aussitôt reprendre la route. (je sens déjà la cavalerie pro-VE prêt à charger à la vue de cette communication…)

Toyota Mirai recharge pile à combustible

Das ist eine station 700 bars!

Durant cet essai longue durée, Toyota Mirai a fait le plein près de 400 fois, et a consommé environ 1000 kg d’hydrogène.

 

Objectif de cet essai?

Dans le développement du véhicule hydrogène, Toyota considère qu’il y a 3 problématiques majeurs  (source):

  1. Fiabilité équivalente à un véhicule thermique Toyota
  2. Capable de fonctionner en très basse température (démarrage à -30°C)
  3. Coût équivalent à un véhicule hybride en 2025

En effet, le constructeur japonais considère que Mirai ne doit pas être vu comme «un jouet que les riches sortent occasionnellement» (source: Nikkei BP), mais considérée dès le départ comme une voiture ordinaire. L’image de fiabilité et du positionnement de tarif est donc très importante pour le grand public, face à cette nouvelle technologie.

Si les points (1) et (2) sont considérés comme résolus par Toyota, il reste à le démontrer au grand public.

Toyota Mirai Cell technology

Coeur de Mirai : l’architecture de pile à combustible

Toyota a utilisé une technologie de maillage 3D pour éviter que l'eau (H2O produit) soit gelée dans la pile à combustible (source: Nikkei BP)

Toyota a utilisé une technologie de maillage 3D pour éviter que l’eau (H2O produit) soit gelée dans la pile à combustible (source: Nikkei BP)

Toyota Mirai ne craint pas le froid

Fort de sa fiabilité en très basse température, Toyota décide de lancer la commercialisation de Mirai en Norvège et en Suède.

Toyota Mirai Neige Norvège

Cela coïncide avec la décision de deux fournisseurs norvégiens d’hydrogène d’installer plus d’une vingtaine de stations-service sur tout le territoire d’ici à 2020, en complément des cinq stations déjà implantées à l’Est du pays.

En Suède, la situation est plus facile car un certain nombre de station d’hydrogène est déjà implanté, de plus, cet hydrogène proviendrait de l’énergie renouvelable à 100%.

Hydrogène dans une stratégie globale

Conscient du manque d’infrastructure et du coût actuel du système pile à combustible, Toyota prévoit d’en vendre environ 3 000 exemplaires de Mirai par an dans le monde à partir de 2017, puis 30 000 à partir de 2020.

Et aujourd’hui, c’est toute la société japonaise qui est embarquée sur la stratégie «économie hydrogène», qu’on va observer les prémices au jeux olympiques de Tokyo en 2020.
Par exemple, Honda a également lancé la commercialisation de Clarity, un véhicule hydrogène aussi.

Et l’hydrogène ne sera pas uniquement réservé aux véhicules de tourisme: Toyota expérimente actuellement, de façon grandeur nature, les chariots élévateurs pile à combustible hydrogène alimenté par l’énergie éolienne. Sujet que l’on vous présentera prochainement.

 

[Total: 5 Moyenne: 5]

Author: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride...

J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Share This Post On

13 Comments

  1. Merci Hortevin, de nous tenir au courant de ce laboratoire roulant, mais si proche de la réalité de tous les jours. Je compare la Mirai à la Tesla S, quant à son rôle de pionnier. Si on réussissait de produire le H2 principalement avec de l'énergie renouvelable, ce serait très positif.Jan

Trackbacks/Pingbacks

  1. Toyota confirme sa stratégie de voiture électrique avec un joint-venture - […] de mobilité du futur (2050) de Toyota, elle considère que les voitures hydrogène telles que Toyota Mirai remplaceront les voitures…

Submit a Comment

Partager
Partager
This site uses XenWord.
Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Souscrivez à la Lettre Hybrid Life

Abonnez-vous à notre lettre hebdo et tentez de gagner un sticker réfléchissant Hybrid Life d'une valeur de 10€ !

Remise en jeu du dernier tirage.

Prochain tirage en décembre 2017.

Merci de votre inscription.