À partir de janvier 2017, tous les automobilistes ayant surteinté leurs vitres avant seront sanctionnés de 135 euros et verront leur permis de conduire amputé de 3 points. D’après l’ASFFV (association qui regroupe les professionnels du surteintage), ce décret du Ministère de l’Intérieur vient de signer l’acte de décès de toute une profession.

Vitres Teintées

Les professionnels du secteur se battaient depuis longtemps pour autoriser le surteintage léger des vitres avant…en vain.

Seul le taux de transparence de 70% est autorisé = le taux en sortie d’usine

Dans le communiqué de presse du ministère de l’intérieur (14 avril 2016), dès que le taux de transparence des vitres avant est inférieur à 70%, à partir du 1er janvier 2017, les contrevenants s’exposent à une contravention de 4ème classe et une amende de 135 euros, assortie d’un retrait de 3 points sur le permis de conduire, sanctions identiques à celles prévues pour le défaut de ceinture de sécurité ou l’usage du téléphone dans des conditions non permises par la réglementation. Le surteintage des vitres arrière et de la lunette arrière reste cependant autorisé.

Deux dérogations sont possibles : les véhicules blindés et les personnes présentant des maladies très spécifiques.

Ce décret a le mérite d’enlever toute ambiguïté, laquelle a régné depuis trop longtemps sur les automobilistes français, comme une épée de Damoclès.
Mais à l’échéance, ce sont deux millions d’automobilistes qui risquent de se retrouver hors la loi !

Le ministère de l’Intérieur justifie ce décret pour la raison suivante :
«Un surteintage excessif des vitres avant représente un réel danger en matière de sécurité routière.»

  • Il empêche le contact visuel avec le conducteur d’un véhicule croisé, pour pouvoir anticiper sa conduite.
  • Il réduit la vision de l’automobiliste la nuit.
  • Il empêche le contrôle des forces de l’ordre, afin de sanctionner l’usage du téléphone au volant ou le défaut de port de ceinture de sécurité

Le ministère explique que dans cette période de lutte anti-terroriste, un véhicule surteinté empêche également les forces de l’ordre de pouvoir évaluer les intentions du conducteur.

Vitres teintées :  1800 emplois en danger?

Suite à ce communiqué, l’Association Sécurité et Filtration des Films pour Vitrage (ASFFV) s’indigne de cet arrêt de mort pour un secteur qui représente 811 entreprises et 1800 emplois.
En effet, selon le président de l’association, Nicolas Guiselin (directeur de Glastint), la pose du film sur les vitres avant représente 53% de l’activité du secteur…
Ceci parce que de plus, de plus en plus de véhicules sont équipés d’origine de vitres surteintées arrière.

Depuis longtemps, le secteur est mobilisé pour soutenir la réglementation des vitres surteintées (en autorisant les TLV de 35 à 50%), plutôt que l’interdiction pure et simple.
Ils ont d’ailleurs crée un site de pétition oui-aux-vitres-teintees.fr.

Mais pour une fois, le lobby n’a pas réussi à obtenir un compromis, on peut se demander «Pourquoi ?».

Pour les automobilistes ayant surteinté leurs vitres avant, il reste donc 8 mois et demi pour se mettre en conformité.
Heureusement, retirer le film est une opération que l’on peut effectuer soi même !

[Total: 3 Moyenne: 3.3]