Dans une présentation fuitée sur internet, on apprend que le premier constructeur mondial Volkswagen prévoit de commercialiser 8 nouveaux modèles de voitures hybrides rechargeables et électriques en Chine. De quoi conforter sa position de leader sur le marché chinois et accompagner la transition de ce dernier vers des motorisations moins polluantes.

Avec 3,98 millions de voitures vendues en Chine en 2016 (+ 14% de croissance), le groupe Volkswagen est incontestablement «THE» leader du marché automobile chinois. Mais ce dernier doit faire face au défi de la pollution de l’air : les grandes villes, comme Beijing (Pékin), sont constamment envahies par le «smog» (brouillard des particules fines), et cause parfois à un arrêt total du fonctionnement de la ville (voir l’épisode «Alerte Rouge» décembre dernier). Pour y remédier, les autorités chinoises multiplient les feux verts pour les voitures dites «Nouvelle énergie» (NEV), c’est à dire les voitures électriques ou hybrides rechargeables (dont l’autonomie électrique est supérieure à 50 km) : les bonus écologiques qui peuvent aller jusqu’à 8 000 euros, exemptés des délais d’attente d’immatriculation (qui peuvent parfois aller jusqu’à deux ans) et récemment un possible quota de ventes obligatoires pour les constructeurs (voir article China ZEV policy).

Or, jouissant de sa bonne réputation sur ce marché juteux, le constructeur allemand était jusqu’à présent timide sur ce terrain : hormis le couple Audi A3 e-Tron et Volkswagen Golf GTE qui figurent dans la catalogue depuis peu, il laisse ce terrain occupé par les constructeurs chinois, à l’image de BYD qui a écoulé environ 100 000 voitures Plug-in en 2016.

Le nouveau plan des véhicules nouvelle énergie de Volkswagen en Chine

Volkswagen propose donc ici de lancer prochainement 8 voitures hybrides rechargeable (PHEV : Plug-in Hybrid Vehicle) et de voiture électrique (BEV : Battery Electric Vehicle).

On constate notamment :

  • La compacte électrique Volkswagen e-Golf et un SUV hybride rechargeable Tiguan L PHEV, tous les deux basés sur la plateforme MQB
  • Les berlines familiales Audi A6L  e-Tron et Volkswagen Phideon GTE de la plateforme MLB
  • Les voitures électriques avec autonomie élevée (plateforme MEB) : Volkswagen I.D. (version série) et Audi Q6 e-Tron Quattro 

D’autre part, le constructeur allemand compte également introduire deux autres véhicules électriques low cost, en coopération avec un constructeur local JAC.

Les voitures électriques low cost de Volkswagen pourraient être des JAC iEV5 et iEV6s rebadgées

Ces deux dernières voitures sont particulièrement intéressantes car les constructeurs étrangers, comme Nissan, éprouvaient énormément de difficultés à contrer les voitures électriques low cost de constructeur local (pour en savoir plus : lien)

Le lancement du véhicule électrique I.D. avec une autonomie élevée (400 à 600 km) risquera de faire de l’hémorragie à Tesla ou à BYD

Le groupe Volkswagen : une agilité impressionnante

Malgré le poids extrêmement important du marché chinois (40% des ventes du groupe allemand en 2016), on peut admirer l’extrême agilité du constructeur allemand.
S’il y a encore deux ans, il tentait d’introduire timidement la motorisation diesel en Chine, l’affaire de logiciel de trucage des moteurs diesel aux Etats Unis marque un véritable tournant dans le débat de voiture écologique «Diesel vs Électrification», et le groupe allemand a su réagir extrêmement vite en proposant tous ces modèles de voiture électrifiée.

Avec sa notoriété et sa bonne relation avec le gouvernement chinois, le groupe basé à Wolfsburg a de bonnes cartes en main pour dominer le marché chinois : ce dernier occupe actuellement la première place du podium en matière de voitures électriques et la Chine compte multiplier ce chiffre par quatre d’ici 2020.

Volkswagen compte aussi vendre 400 000 voitures NEV (PHEV et BEV) en Chine d’ici 2020, et 1,5 million d’ici 2025! (source)

Les BYD e6 de construction chinoise, dont l’autonomie atteint 289 km, sont déjà exportés au marché du Royaume Uni

Mais outre les constructeurs locaux, l’américain GM veut aussi sa part du gâteau, fidèle à ses habitudes, il va bientôt déployer sa berline hybride rechargeable Chevrolet Volt 2 rebadgée en Buick Velite, dont l’autonomie électrique dépasse aisément 80 km  :

Une Buick Velite en test au Chicago : Buick est une ancienne marque américaine disparue, mais recyclée par GM en Chine

 

[Total: 3 Moyenne: 3.3]