Le 14 avril 2016, Audi a annoncé à Ingolstadt (Allemagne) avoir, dans le cadre de l’Electric Mobility Showcase, totalisé pendant 4 ans 1,4 million de kilomètres avec 80 Audi A1 e-tron (prototypes) et 40 Audi A3 Sportback e-tron (production). Qu’est-ce que Audi a appris de cette expérience grandeur nature et de l’utilisation quotidienne d’une hybride rechargeable ?

Audi A3 e-tron

Audi A3 e-tron

C’est quoi l’Electric Mobility Showcase ?

Tout d’abord, Electric Mobility Showcase signifie qu’Audi a voulu démontré la pertinence de la mobilité électrique en tant que vitrine technologique. Le premier enseignement appris à la fin de la première phase d’essais est que 87% des distances parcourues en Audi A1 e-tron (avec prolongateur d’autonomie) étaient en mode tout-électrique.

Hybridlife.org-Graphique-part-electrique-audi

Part de l’électrique dans le déplacement des essais Audi A1 e-tron

Ensuite, lors de la deuxième phase des tests au volant des Audi A3 e-tron, les participants ont réalisé 70% de leurs déplacements en mode EV ou tout électrique. La suite est intéressante si l’on tient compte qu’une hybride rechargeable permet de parcourir des trajets plus longs qu’un véhicule électrique et pourtant les participants ont parcouru moins de 50 km par jour en moyenne soit la capacité d’autonomie électrique de l’Audi A3 e-tron.

Distance parcourue en Audi A3 e-tron

Distance moyenne parcourue des participants

Distances parcourues lors de l'EMS en Audi A3 e-tron

Distances parcourues lors de l’EMS en Audi A3 e-tron

La moitié des participants aux essais ont parcouru moins de 10 km par jour en usage quotidien. Selon Audi, un des participants s’est distingué par son éco-conduite avec 7 700 km parcourus en ne faisant qu’une fois le plein en 5 mois.

Quel est le bilan de cette étude ?

Fort de cette expérience, dans laquelle l’infrastructure a été à la fois plébiscitée et reste encore à développer, Audi compte généraliser les électriques et hybrides rechargeables. Le Dr Stefan Knirsch, membre du directoire en charge du développement technique, précise que :

« En 2018, nous aurons cinq plug-in électriques dans notre gamme de modèle ainsi qu’un SUV tout-électrique avec une autonomie de plus de 500 km. »

Pour encourager cette orientation, Audi, avec l’aide du gouvernement allemand, travaille à étendre les infrastructures de recharge chez les particuliers comme sur les parkings. Audi songe même à développer à l’aide de partenaires la recharge rapide publique utilisant le courant continu.

J’ai trouvé que cette annonce de Audi était pertinente car il est intéressant de noter que Toyota avait réalisé en 2010 à Strasbourg, une vitrine similaire sur une période de 3 ans et 4 millions de kilomètres et était arrivé à des conclusions assez similaires qui ont conduit à proposer en 2012 la Prius rechargeable avec une autonomie de 25 km (+25% par rapport aux tests). Cette autonomie, bien que correspondant à l’usage réel des conducteurs moyens (voir l’article de Félix Wong : La taille idéale d’une batterie), fait l’objet d’une guerre commerciale et marketing sans précédent.

Source : Audi