Toyota Prius 4 rechargeable : les derniers détails dévoilés au Japon

Le constructeur Toyota, précurseur de la technologie hybride, vient de dévoiler les derniers secrets technologiques de leur nouvelle Prius rechargeable aux médias japonais. Les journalistes japonais ont pu prendre en main la Toyota Prius 4 rechargeable et photographier les détails techniques de la batterie, de la nouvelle transmission avec embrayage, du système de toit panneau solaire et de la pompe à chaleur.

Ça y est, elle est là la version japonaise de Toyota Prius 4 rechargeable ! Dévoilée au salon automobile de New York en début d’année, le constructeur distille les informations au compte-goutte.
Pourvue d’une batterie plus puissante (8,8 kWh au lieu de 4,4), d’une transmission avec embrayage qui permet d’utiliser simultanément les 2 moteurs électriques du système HSD, d’un système de toit panneau solaire qui permet de recharger la batterie principale (jusqu’à 6 km d’autonomie EV par jour) et d’un système de climatisation pompe à chaleur pour réduire la consommation en hiver, elle regorge de nouveautés techniques. Qu’en pensent alors les journalistes japonais qui ont pu l’essayer sur la piste « Sodegaura Forest Raceway » dans la préfecture de Chiba ?

Essai de Toyota Prius 4 rechargeable au Japon : quelles différences avec Prius 4 ?

Basé sur la même plateforme TNGA et la même motorisation 1,8L HSD 122 ch, la nouvelle Toyota Prius 4 rechargeable se démarque pourtant de la Prius 4 «normale».
Premier remarque, le journaliste du Asahi (le journal, pas la bière…) nous affirme que la version hybride rechargeable a un design extérieur qui fait moins peur (plus consensuel dira une langue diplomate) ; fuité très tôt, on se demande si Toyota ne chercherait pas à forcer les acheteurs à attendre la sortie de la version hybride rechargeable.
Rappelez-vous de la première Yaris hybride qui adopte un design très esthétique, se démarquant ainsi de la version classique essence/diesel.

Toyota Prius 4 rechargeable vs Prius 4

Toyota Prius 4 rechargeable (gauche) a un look moins agressif que Toyota Prius 4 (droite). crédit photo : Car Watch

Au niveau de la sensation de conduite, les journalistes notaient que le plus impressionnant était l’accélération, beaucoup plus spontanée que la version classique.

Avec la Prius 4, il y a un temps de latence quand on lance l’accélération maximale, alors qu’avec la Prius 4 rechargeable, il y a un sursaut immédiat.

Même en mode POWER, le moteur thermique est rarement activé pendant l’essai. D’ailleurs, en appuyant à fond sur l’accélérateur sur tout le circuit, le véhicule reste constamment en mode électrique. (pour rappel, la Prius 4 rechargeable atteint 135 km/h en tout électrique)

Toyota Prius 4 rechargeable Transmission Embrayage

Grâce à l’ajout de l’embrayage unidirectionnel (One Way Clutch), la Prius 4 rechargeable peut mobiliser jusqu’à 2 moteurs électriques en même temps, soit 103 Ch (72 + 31)

Au niveau de la tenue de route, Web CGCar View ou Clicccar affirment qu’avec surprise, la nouvelle Toyota Prius 4 rechargeable se comporterait beaucoup mieux sur piste que la Prius 4 normale.
C’est apparemment plus confortable (plus de finesse en terme de filtration des aspérités), et le véhicule est aussi plus stable en virage.
Le journaliste japonais pense que c’est dû à une meilleure suspension mieux amortie et à une meilleure répartition de masse (batterie plus lourde à l’arrière).

Toyota Prius PHV 2017

La nouvelle Toyota Prius 4 rechargeable aurait une meilleure tenue de route que la version hybride normale. crédit photo: Web CG

Pour finir, il semble également que la Prius 4 rechargeable est encore plus silencieuse que la version hybride.

Batterie Lithium de Toyota Prius 4 rechargeable : poids de 120 kg et capacité de 8,8 kWh

Avec une batterie beaucoup plus grande (8,8 kWh au lieu de 4,4), on passe de 26 km d’autonomie électrique (cycle japonais) de Prius 3 rechargeable à 60 km (cycle japonais).
Utilisant 95 accumulateurs Lithium ion (probablement de Panasonic), la tension de la batterie est 351,5 V et elle pèse au total 120 Kg.
À comparer avec la batterie 8,8 kWh de Audi A3 e-Tron faisant 125 kg (source) qui utilise 96 accumulateurs Sanyo (Panasonic).

Batterie Li-ion Toyota Prius 4 rechargeable

La batterie de Prius 4 rechargeable semble avoir soigné sa gestion de température pour les climats extrêmes : on observe l’intégration de système de chauffage de batterie.

Batterie de Toyota Prius 4 rechargeable 2017

C’est aussi le cas concernant le refroidissement, il semblerait qu’il y a deux ventilateurs intégrés :

Battery Prius PHV 2017

Battery Prius Prime 2017

Toit panneau solaire de Toyota Prius 4 rechargeable : il fournit jusqu’à 6 km d’autonomie électrique par jour

En 2009, quand Toyota avait inauguré le toit panneau solaire sur la 3ème génération de Prius, beaucoup reprochaient le peu de fonctionnalités qu’il apportait.
Le toit panneau solaire servait à ventiler la Prius garée en plein soleil, réduisant ainsi la consommation de la climatisation.

En 2016, le constructeur japonais a décidé de passer aux choses sérieuses. Avec une puissance de sortie maximale de 180W et capable de recharger la batterie de traction, il s’agit du premier véhicule en série capable de rouler à l’énergie solaire produit par lui même. Une idée qui rappelle le projet universitaire «Hy Solar Kit» que nous avons évoqué dans cet article.

Toyota Prius 4 rechargeable Toit panneau solaire

D’après le constructeur, on pouvait récupérer jusqu’à 6 km d’autonomie électrique par jour, et en moyenne, il faut plutôt compter 2,9 km par jour.
Selon le responsable de développement, la Prius Plug-In pouvait alors fournir plus de 1000 km d’autonomie électrique gratuite par an. Pour lui :

C’est une vision que nous avons pour la Prius rechargeable : un véhicule capable de produire sa propre énergie.

La Japon étant frappé régulièrement par les tremblements de terre, ce système de panneau solaire permet aussi aux rescapés d’être autonome en électricité, en attendant l’arrivée des secours.
Cette philosophie «une voiture est aussi un générateur de secours» est régulièrement vue sur les voitures Toyota comme Mirai ou Prius, via l’ajout d’une prise de sortie 110V.

D’autre part, Toyota considère que pour certaines familles, le véhicule n’est pas utilisé en semaine, mais uniquement en weekend. L’énergie produit par le panneau solaire pourrait alors être utilisé dans la sortie le weekend (pour faire les courses – shopping). Bref, un bel argument pour séduire les foyers dépourvus de borne.

Pompe à chaleur à injection de gaz de Prius 4 rechargeable : première mondiale

Dans un véhicule thermique, le chauffage est assuré par la production de calories issues du moteur thermique. Ce qui empêche alors un véhicule hybride rechargeable de pouvoir rouler en tout électrique en hiver. Or un radiateur électrique est énergivore…d’où la nécessite d’avoir un système de pompe à chaleur qui capte les calories de l’air extérieur. Sur la voiture électrique Renault Zoé par exemple, la pompe à chaleur permet de diviser la consommation électrique par deux, soit 25% d’autonomie en plus ! (source)

Toyota Prius 4 rechargeable - Pompe à chaleur

D’après Toyota, ce serait une première mondiale d’équiper un véhicule de climatisation pompe à chaleur avec compresseur à injection de vapeur.
Il semblerait qu’avec ce compresseur à injection de vapeur, l’amélioration se situe surtout pour les températures négatives et améliore le rendement global du circuit (source).
Le constructeur réclame qu’en mode chauffage, le rendement serait identique au mode climatisation!

Grâce à l'ajout du compresseur à injection de vapeur (centre droite), le rendement global est amélioré

Grâce à l’ajout du compresseur à injection de vapeur (centre droite), le rendement global est amélioré

Le hayon en fibre de carbone : la cause du retard de lancement

Autre nouveauté chez Toyota, la Prius 4 rechargeable inaugure un hayon de coffre composite (CFRP, plastique à renfort de fibre de carbone).
Tissé en fibre de carbone et consolidé avec de la résine, ce matériau très léger a permis d’alléger cette pièce de 40%, soit 3 à 4 kg.

Toyota Prius 4 rechargeable Hayon de coffre composite

Avec une ossature fabriquée intégralement en matériau composite, ce choix technologique est particulièrement osé sur un véhicule de production en série

Malgré l’expertise acquise avec la production de Lexus LFA, l’usine Motomashi peine à produire cette pièce de forme très complexe avec un rythme régulier.
Il est probable que beaucoup de pièces ne correspondent pas à la qualité requise (tolérance géométrique) et partent en «rebut».

C’est d’ailleurs pour cette raison que la commercialisation de Toyota Prius 4 rechargeable a été repoussée à l’hiver 2016, au lieu de l’automne.

Le responsable du développement Toshima, considère que cette Prius 4 rechargeable sera la revanche de Toyota, vis à vis de l’échec commercial de la précédente Prius rechargeable.

Et vous, qu’en pensez vous de cette nouvelle Prius rechargeable ?

[Total: 44 Moyenne: 4.2]

 

Author: Félix Wong

Ancien ingénieur mécanique en aéronautique, je suis devenu un passionné automobile avec la technologie hybride... J'aime aussi la bonne cuisine (et le faire), la photographie, et améliorer proprement son véhicule.

Share This Post On

5 Comments

  1. Merci @Hortevin ! Contribution impressionnante et beaucoup de détails intéressants ! Je suis d'accord, cette Prius 4 semble constituer la revanche de Toyota pour le flop relatif de la Prius rechargeable de 1ère génération.Juste une question, y avait-il la version sans l'écran tactile 11,6", donc avec la nébuleuse 8" ?Ces infos me motivent d'attendre l'arrivée chez nous et un test approfondi, avant de prendre une décision. Je dois dire que je commençais à être séduit pas mal par l'Audi e-tron.Jan

    • S’il vous plaît mister MMT, ne confondez pas la Prius avec une hybride rechargeable banale comme l’Audi e-tron. Cette dernière n’est qu’une automobile ordinnaire (avec une boîte de vitesses)à laquelle on a ajouté un moteur électrique ainsi qu’une batterie rechargeable.
      Au contraire, la Prius Prime conserve la transmission HSD avec le partage entre électrique et thermique qui est fait par la PSD. Ainsi, il n’y a pas de boite de vitesses. Ce système est incomparablement plus efficace en ville et plus fiable que tout autre. Comptant sur vous pour rester fidèle à cette invention géniale qui a maintenant 20 ans.

  2. "…revanche de Toyota, vis à vis de l’échec commercial de la précédente Prius rechargeable."Am(trés)ha, "l'échec commercial" de la P(3)IP etait surtout du à un différentiel de prix injustifié et injustifiable par rapport à la P3 "normale".Cette débauche de technologie sera peine perdue si le différentiel tarifaire reste aussi élevé.A 4 – 5 k€, c'est jouable. A 8 -10 k€, c'est cuit.

Trackbacks/Pingbacks

  1. Toyota confirme sa stratégie de voiture électrique avec un joint-venture - […] décidé de ne pas s’aventurer sur ce marché. Or avec les progrès technologiques (comme la pompe à chaleur à…

Submit a Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Share This