Sur la route

Sur la route

Nous passons à l’étape intéressante du test. Car que vaudrait toute cette débauche de technologie sans les quelques sensations de conduite que l’on nous tolère encore ! Clé et système de démarrage main libre dans la poche, bouton start enfoncé et … le thermique démarre instantanément. C’est normal, il fait 10° C et il faut qu’il tourne un peu pour que le chauffage fonctionne. Moins d’un Km plus tard au premier feu rouge il s’arrête déjà, preuve que Toyota a encore amélioré son système de réchauffage moteur pour profiter encore plus vite des avantages de l’hybride. Sous le capot, le C-HR fait appel à la même motorisation et transmission que la Toyota Prius 4. D’une puissance de 122 ch/90 kW, il est non seulement plus sobre et plus léger que le système hybride de génération précédente, mais aussi plus nerveux. De plus, le C-HR bénéficie d’un calibrage différent de la Prius pour accentuer sa nervosité et son comportement dynamique. Tout ce travail se ressent bien sur la route. Le C-HR  est à la fois agile et confortable même si on aimerait quelques chevaux en plus pour profiter de l’excellent nouveau châssis. La rigidité de celui-ci a été mise au service de la dynamique de conduite et du confort routier. Ensemble, la plateforme GA-C et la caisse ultra-rigide du C-HR procurent une excellente réactivité, constante et en phase avec les sollicitations du conducteur. Un rond point abordé un peu vite passe bien à plat avec une bonne sensation de sécurité. Compte tenu de la qualité du comportement dynamique, Toyota a eu la bonne idée  de ne pas durcir les suspensions pour obtenir les qualités routières souhaitées. Le confort reste très bon même sur de mauvaises routes ou au passage de ralentisseur.

La première partie du trajet vers la Normandie se passe sur l’autoroute. C’est l’endroit idéal pour essayer le régulateur de vitesse adaptatif. Sans formation préalable le système se met en route et se règle naturellement. Il augmente ou diminue la vitesse par plage de 5km/h. Les distances de sécurités sont parfaitement respectées et s’adaptent à la vitesse du trafic. Bonne surprise quand un véhicule vous double et se rabat limite queue de poisson, le système conserve sa vitesse initiale et reprend tranquillement sa distance de sécurité. Seul bémol lors des dépassements de camion il faut bien anticiper et se décaler à gauche sous peine de voir la voiture freiner pour rien. Quand c’est nécessaire, le système parfaitement calibré freine progressivement  jusqu’à l’arrêt complet. Pas de surprise sur l’autoroute le niveau sonore est conforme à ce que l’on attend de ce type de véhicule. Pas de bruit de roulement malgré les « gros pneus » de 225 sur jantes de 18’’. Seul un léger bruit d’air coté gauche m’a amené plusieurs fois à tenter de refermer les fenêtres avant et arrière déjà fermées. La gestion de l’énergie du système hybride est comme d’habitude totalement transparent.  On ne sait jamais sauf en consultant le compteur, si le moteur tourne ou est arrêté. J’ai particulièrement apprécié la lecture des panneaux de signalisation (RSA).

Via la caméra frontale, celle-ci reconnaît les principaux panneaux routiers d’avertissement et d’interdiction qui sont ensuite reproduits sur l’écran multifonction. Ainsi, l’affichage des limitations de vitesse ne dépend pas de la mise à jour du GPS. A tout moment il est aisé de vérifier la vraie vitesse limite. Cette partie autoroutière réalisée principalement au régulateur entre 110 et 130 km/h avec un trafic normal et un peu de vent de face s’est effectuée avec une consommation moyenne de 5,2 l/100. Celle du retour par les routes nationales est descendue à 4,3 l/100. Tous les villages étant traversés à vitesse légale en mode électrique. Le trajet final Saint Quentin en Yvelines, Vaucresson, avec ville et autoroute, départ moteur chaud est effectué en suivant le trafic à un excellent 3,6l/100. La température lors de ce périple étant autour de 8°C on peut espérer une légère baisse de consommation l’été. Avec ma Prius 3,  j’avais un demi-litre de différence entre l’hiver et l’été. En résumé on peut dire que ce crossover conserve la vivacité d’un bon moteur essence et la sobriété des meilleurs diesel modernes. Et comme bientôt le gasoil sera au prix de l’essence, mon choix est vite fait !

[Total: 12 Moyenne: 4.2]